2012-1 Pâques. Un soleil nouveau

Un numéro sur la fin du monde ? Pourquoi pas… Après tout, on pourrait dire, avec un brin d’humour, qu’il vaut mieux le faire avant la date fatidique qu’avancent les jeteurs de troubles.

Certaines mythologies précolombiennes ont conçu une cosmogonie composée de périodes successives. Chacune correspondait à un Soleil, un monde qui disparaissait dans la fureur des éléments. On ne dit pas si le nouveau Soleil était meilleur que le précédent. La prochaine échéance serait pour le mois de décembre. Préparez vos valises !

La fin du monde n’est peut-être que la fin de la vie, tout simplement. Nous ne saurions pourtant nous arrêter là. Car la mort de Jésus et son éclatante résurrection donnent à Pâques un sens plein de force. Le Christ nous régénère ainsi, et il nous ouvre la porte de son Royaume.

Alors, entrons avec lui dans ce Soleil nouveau.

Marc HEILIG

La porte de l'enceinte de Kano (Nigeria).