De l’Alsace au Togo.

« L’art et la mission » du Père Eugène Woelffel 1910-1992

Les œuvres du Père Eugène Woelffel sont exposées à Molsheim jusqu’au 15 octobre 2010.

MUSÉE DE LA CHARTREUSE
4 cour des Chartreux
67120 MOLSHEIM
Tél. : 03 88 49 59 38

Entrée libre, tous les jours de 14 à 17h, sauf le mardi.

JPEG - 53.6 ko
Dessin E. Woelffel

Réalisé par le Père Jacques Varoqui, un catalogue est en vente sur place pendant l’exposition. Vous pouvez aussi l’obtenir au prix de 10 € (frais de port compris) en nous contactant :
MISSIONS AFRICAINES
4 rue Le Nôtre
67000 STRASBOURG
Tél. : 03 88 15 09 70

Le Musée de la Chartreuse

Le musée est installé dans l’ancien établissement des Chartreux. Les collections présentent l’archéologie, l’art et l’histoire de la région. Ne le quittez pas sans voir les bâtiments conventuels : trois cellules ont été reconstituées et le cloître est en cours de restauration. Les locaux abritent aussi la Fondation Bugatti qui perpétue le souvenir du génial constructeur Ettore Bugatti (1881-1947).

Ce sera peut-être l’occasion de découvrir Molsheim, dont l’histoire remonte à l’époque mérovingienne. Le nom même de la ville, Mollesheim, n’est mentionné que vers 820. Les évêques de Strasbourg y avaient des biens, ce qui les mettait fréquemment en conflit avec les empereurs germaniques. Ces querelles prirent fin en 1308 à l’avantage de l’évêque Jean de Dirpheim. Son successeur, Jean Ier, agrandit en 1318 le mur d’enceinte qui protégeait la ville depuis le milieu du XIIIe s. et fit construire un château.

A la fin du XVe s., les turbulences de la Réforme contraignirent l’évêque de Strasbourg à se replier sur Molsheim. Plusieurs ordres religieux vinrent aussi se mettre à l’abri des remparts de la cité : les Bénédictins d’Altorf et les Jésuites en 1580, les Chartreux de Strasbourg en 1591, les Capucins en 1657… Tous ces religieux se montrèrent très actifs à lutter contre les idées protestantes et firent de Molsheim le centre de la Contre-Réforme en Basse Alsace. La Révolution, bien sûr, balaya tout cela.

Le promeneur d’aujourd’hui retrouve au fil des rues de la vieille ville cette histoire mouvementée : l’église des Jésuites est à présent l’église paroissiale, le couvent des Chartreux abrite le musée, et l’on peut encore suivre les remparts sur une bonne partie de leur cours… Dans les environs, il faut aller au Dompeter, la première église de Molsheim et la plus ancienne d’Alsace, dont le baptistère est à Avolsheim. On visitera aussi l’abbatiale St Cyriaque, à Altorf. Elle date du XIIe s., mais le chœur et le transept furent remaniés au XVIIIe dans le style baroque : les superbes boiseries et dorures ont été restaurées il y a quelques années.

Publié le 8 octobre 2010 par Marc Heilig