Émouvantes journées ! Étonnante Église !

En juillet dernier étaient ordonnés Krzysztof Pachut et Grzegorz Kucharski, nos jeunes diacres de Pologne que nous appelons gentiment Christophe et Grégoire, tant ils ont fait partie de notre vie ces dernières années.

Pour leur témoigner amitié et soutien, 40 de leurs amis alsaciens et lorrains, ainsi qu’une dizaine de confrères SMA et prêtres diocésains avaient fait le déplacement. Je voudrais évoquer l’ambiance très fraternelle qui régna dans le groupe pendant tout ce voyage. Fraternité vécue, profonde… On ne se connaissait guère au départ, mais maintenant, quelle joie de retrouver pour un échange de photos, de notre vécu, de nos émotions.

JPEG - 100.1 ko
Les amis de France étaient venus nombreux.
Photo A. Thomas

L’ordination

JPEG - 117 ko
Procession d’entrée de la messe d’ordination à Slopnice.
Photo P. Dobrzynski

Présidée par l’évêque de Tarnow, l’ordination eut lieu le 12 juillet dans l’église paroissiale de Slopnice, le village natal de Christophe. La cérémonie fut touchante, priante, émouvante. Toute la paroisse participait. C’était la première fois que j’assistais vraiment à une ordination, et cela reste pour moi inoubliable. Certes, le sacrement s’est passé entre l’évêque et les deux diacres, mais nous y avons participé ardemment par la prière, surtout au moment de la Litanie des Saints.

JPEG - 108.9 ko
La Litanie des Saints durant la messe d’ordination.
Photo P. Dobrzynski
JPEG - 69 ko
Le P. César impose les mains à Grégoire.
Photo P. Dobrzynski
JPEG - 80 ko
Réception de la patène et du calice.
Photo P. Dobrzynski
JPEG - 78.9 ko
Réception de la patène et du calice.
Photo P. Dobrzynski
JPEG - 123.5 ko
Après le remise de la croix missionnaire et l’envoi en mission.
Photo P. Dobrzynski
JPEG - 120.1 ko
Sortie de la messe d’ordination.
Photo P. Dobrzynski

A l’issue de la messe, nous avons partagé le repas de fête avec les parents et les amis, dans la salle des fêtes. L’ambiance y était extraordinaire, animée par le groupe folklorique Slopniczanie.

JPEG - 95 ko
Le groupe folklorique Slopniczanie.
Photo P. Dobrzynski

Notre groupe choisit ce moment pour remettre un cadeau à chacun des deux jeunes prêtres : une coupe et une patène en cristal, réalisées à Dabo et gravées à leur nom et au nom de la paroisse mosellane dans laquelle chacun avait effectué son stage diaconal. Pour « envelopper » ce cadeau, nous avons entonné un chant d’action de grâce en fon, la langue du sud du Bénin, que l’abbé Félix Houessou nous avait patiemment appris dans le car, pendant les longues heures du voyage. Sous la direction de Jacques Bur, nous avons interprété également « En passant par la lorraine avec mes sabots… » Cela s’imposait, non ?

JPEG - 102.4 ko
Grégoire et le P. Jean-Marie Guillaume.
Photo P. Dobrzynski

Le curé de Slopnice nous a confié que la paroisse n’avait que 27 ans d’existence, mais qu’elle était très dynamique et fervente. Pour environ 5000 habitants, elle a déjà donné 16 prêtres et 12 religieuses à l’Eglise. Quelle fécondité ! Pour moi, il est désormais évident que la Pologne est une terre féconde de foi et de courage.

JPEG - 116.6 ko
Cracovie.
Photo A. Lutz

Je l’ai vérifié, bien sûr, dans la ville natale de Jean-Paul II, que nous avons visitée, mais aussi à Cracovie, berceau et âme du pays, qui engendra les personnages fondateurs du royaume catholique polonais au Moyen-âge. Puis, nous avons prié à Czestochowa, dans ce sanctuaire où une poignée de Polonais résistèrent, grâce au secours miraculeux de la Vierge Noire, à une armée suédoise bien plus nombreuse, qui tentait d’envahir le pays. Bien plus tard, quand le royaume de Pologne disparut, divisé entre Prussiens, Autrichiens et Russes, c’est encore auprès de la Vierge Noire que les hommes de ce pays ont puisé foi, énergie et courage pour survivre et se relever. Cela a fait mon admiration.

Les premières messes

JPEG - 238.7 ko
La procession des cavaliers.
Photo P. Dobrzynski
JPEG - 97.3 ko
La procession des cavaliers.
Photo P. Dobrzynski
JPEG - 199.3 ko
Christophe et sa maman dans la calèche.
Photo P. Dobrzynski

Le lendemain, la première messe de Christophe dans sa paroisse m’a laissé des images mémorables. Beaucoup d’entre nous furent touchés aux larmes par le rite d’ouverture. La maman de Christophe, assise dans le chœur, accueillit son fils qui vint s’agenouiller devant elle pour lui demander sa bénédiction. Elle pria, le bénit, puis l’embrassa et lui baisa les mains. En réponse, Christophe adressa à sa mère un vibrant remerciement et lui offrit un bouquet de roses rouges à la fin de la messe. La participation de la communauté paroissiale et de la famille fut remarquable.

JPEG - 221.9 ko
La première messe de Christophe.
Photo P. Dobrzynski
JPEG - 140.6 ko
Christophe et sa maman.
Photo P. Dobrzynski
JPEG - 175.6 ko
Christophe et sa famille.
Photo P. Dobrzynski

Christophe a eu la délicatesse de dire un mot à chacun. A moi, il a dit : « Antoine, il y a une Providence ! Sinon, tu serais aujourd’hui au mariage de ta fille ! » C’est vrai : une de mes filles devait célébrer son mariage religieux ce même week end, mais cela n’avait pu se faire pour une histoire de location de salle. Ainsi, nous étions libres, mon épouse et moi, pour venir en Pologne.

JPEG - 114.8 ko
La couronne de fleurs des jeunes de Klwow.
Photo P. Dobrzynski
JPEG - 181.3 ko
Grégoire et ses parents.
Photo P. Dobrzynski

La première messe de Grégoire eut lieu une semaine plus tard, le 20 juillet, en l’église paroissiale de Klwow. En présence de sa famille, Grégoire a reçu la bénédiction de ses parents dans sa maison natale. Nous sommes ensuite partis en procession jusqu’à l’église. Environ 2,5 km à pied ! Grégoire et sa famille marchaient entourés par une couronne de fleurs que portaient les jeunes de la paroisse. Tous le village avait participé à fleurir les maisons et les rues. Leur solidarité a fait de ce jour une fête mémorable. Grégoire a célébré sa première messe accompagné de Jean-Marie Guillaume et de Waclaw Krzempek, ainsi que de confrères des Missions Africaines et d’autres prêtres. L’esprit international de la SMA – c’est en effet une sœur du Rouanda qui a fait les lectures - a marqué la célébration, qui s’est terminée par la bénédiction et par l’imposition des mains.

JPEG - 178.7 ko
La première messe de Grégoire.
Photo P. Dobrzynski
JPEG - 204.4 ko
Grégoire et sa famille.
Photo P. Dobrzynski

Les deux jeunes prêtres sont tous deux nommés en Centrafrique, à la mission de Monasao, diocèse de Berberati. Ce sera un travail avec la population des Pygmées, qui sont en large majorité dans cette paroisse. Wojcieh Lula, ancien Supérieur SMA de Pologne, rejoindra nos deux amis en janvier prochain.

Oui, étonnante Pologne ! Mais aussi étonnant voyage SMA !

Antoine THOMAS Propos recueillis par J.P. Eschlimann auprès d’Antoine, qui a dû être hospitalisé quelques jours après notre retour à cause d’un accident de santé. Nous lui souhaitons un franc et prompt rétablissement

Terre d’Afrique, septembre 2008

Publié le 20 octobre 2008 par Antoine Thomas