Fusion des archiprêtrés du Pays de Sarrebourg

C’est plus d’une vingtaine de prêtres, animatrices laïques en pastorale et diacres, qui se sont retrouvés dans la maison des Missions Africaines du Zinswald. Une occasion de resserrer les liens fraternels entre pasteurs engagés dans un ministère de plus en plus exigeant.

JPEG - 159.8 ko
Au Zinswald.
Photo A. Thomas

Le 1e janvier 2010, la zone de Sarrebourg a subi une nouvelle réorganisation. Il fut un temps où les cinq cantons de l’arrondissement étaient autant d’archiprêtrés. Désormais, celui de Fénétrange est lui aussi englobé dans celui de Sarrebourg. L’archiprêtre est le curé de Sarrebourg. Demeure à côté de lui un second archiprêtre pour le canton de Phalsbourg. Il revint à deux laïques en pastorale d’informer les prêtres sur les nouvelles orientations de la catéchèse. Des formations sont programmées pour les personnes engagées. Objectif : être témoin de la foi dans la mission ou le service d’église.

Le fait est que les incinérations se multiplient. Autre réalité : des familles, même éloignées de l’Eglise, tiennent à une cérémonie religieuse au moment d’un décès. Comment les accompagner lors de leurs demandes, qui constituent des tâches difficiles à assumer par les prêtres déjà surchargés par la pastorale ? La réponse est, et sera, de faire appel à des laïcs, en premier lieu ceux qui ont suivi une formation sur les funérailles.

Terre d’Afrique, mars 2010

Publié le 23 mars 2010 par Antoine Thomas