Jacques Varoqui, autour de l’icône
Article mis en ligne le 15 mai 2007
dernière modification le 26 juillet 2020

par Marc Heilig

Petit aperçu de l’œuvre de Jacques Varoqui, artiste SMA du District de Strasbourg.

Né en 1948 à Briançon, Jacques Varoqui a grandi à L’Hôpital, en Moselle. Il a été ordonné en 1974. En 1975-78, il fait un premier séjour à Sinématiali, en Côte d’Ivoire. De retour en France, il sera durant 9 ans chercheur de vocations à Dambach. Après sa thèse en 1987 [1], il repart en Côte d’Ivoire, à Komborodougou. Un grave accident le contraint à revenir définitivement en France. Il devient alors curé de la paroisse du Christ-Roi à Bischheim. Puis il s’occupe de la chapelle des Missions Africaines de Haguenau, où il entreprend la conception de l’Espace Africain qui ouvre ses portes en mai 2007.

Triptyque de l'église de Sinématiali (Côte d'Ivoire).

Ses grand travaux sont en Afrique - triptyque de Sinématiali, peinture de Tingréla – mais aussi en Alsace et en Moselle.

La Cène. Église de Tingrela (Côte d'Ivoire).

La Cène. Cité Jeanne d'Arc, L'Hôpital (Moselle).

Il collabora à Ralliement entre 1969 et 1974, et au Messager entre 1978 et 1987.

Illustration pour Ralliement.

D’une solide formation à la fois théorique et pratique [2], Jacques Varoqui travaille beaucoup sur l’iconographie, cherchant à interpréter la Parole de Dieu et des Evangiles de façon graphique. Cela traverse toute son œuvre, ses peintures et plus encore ses travaux récents autour de l’icône.

Évangile de l'enfance. Annonciatio et Visitation.

Alégorie de la Trinité. Icône russe.

Le baptême du Christ.

Des peintres comme Lurçat, Miro, Rouault ou Kandinsky, ont laissé leur empreinte dans son œuvre picturale. Ses dessins montrent l’intérêt qu’il porte à tout courant artistique. Le pop art pointe ainsi dans les portraits de Mgr Brésillac et du P. Planque.

Portrait de Marion de Brésillac.

Tour à tour, le trait se fait plus vif lorsqu’il anime les esquisses des carnets de voyages, incisif dans le dessin d’humour, retrouve la sérénité de l’icône ou le hiératisme de l’art africain…

Croquis de voyage.

Les cigognes.

L'Adoration des Mages.

Terre d’Afrique, avril 2007.


Quelques œuvres de Jacques Varoqui

Les noces de Cana. Chapelle du Doernelbruck, Strasbourg.

La rencontre d'Emmaüs. Chapelle du presbytère, L'Hôpital (Moselle).

Rencontre nocturne de Jésus et de Nicodème. Église d'Offiakaha (Côte d'Ivoire).

Triptyque de l'église de Sinématiali. Le baptême du Christ.

Triptyque de l'église de Sinématiali. La transfiguration.

Triptyque de l'église de Sinématiali. La Cène.

La Dame de l'Apocalypse. Église de Tingrela (Côte d'Ivoire).

Évangile de l'enfance. Songe de Joseph et Nativité.

Évangile de l'enfance. Épiphanie et Présentation au Temple.

Évangile de l'enfance. Fuite en Égypte et Pèlerinage au Temple.

Le Christ.

Vierge à l'enfant.

St Georges.

Crucifixion.

Dormition de la Vierge.

Nativité.

Le Christ en gloire.

Nativité.

Le retour du fils prodigue.

Illustration pour Ralliement.

Portrait du Père Augustin Planque.

Portrait de Hampaté Ba.

Croquis de voyage.

Croquis de voyage.

Croquis de voyage.

Les cigognes.

Les cigognes.

Les cigognes.

Le logo de l'Espace Africain.

le Songe des Mages.

La route des Mages.

L'Adoration des Mages.

Nativité dans le style de Tiengana Soro.

Le Christ en croix dans le style de Tiengana Soro.

Vierge à l'enfant dans le style de Tiengana Soro.