Jacques Varoqui, autour de l’icône

Petit aperçu de l’œuvre de Jacques Varoqui, artiste SMA du District de Strasbourg.

Né en 1948 à Briançon, Jacques Varoqui a grandi à L’Hôpital, en Moselle. Il a été ordonné en 1974. En 1975-78, il fait un premier séjour à Sinématiali, en Côte d’Ivoire. De retour en France, il sera durant 9 ans chercheur de vocations à Dambach. Après sa thèse en 1987 [1], il repart en Côte d’Ivoire, à Komborodougou. Un grave accident le contraint à revenir définitivement en France. Il devient alors curé de la paroisse du Christ-Roi à Bischheim. Puis il s’occupe de la chapelle des Missions Africaines de Haguenau, où il entreprend la conception de l’Espace Africain qui ouvre ses portes en mai 2007.

JPEG - 48.1 ko
Triptyque de l’église de Sinématiali (Côte d’Ivoire).
Peinture à l’huile. Jacques Varoqui.

Ses grand travaux sont en Afrique - triptyque de Sinématiali, peinture de Tingréla – mais aussi en Alsace et en Moselle.

JPEG - 41.7 ko
La Cène. Église de Tingrela (Côte d’Ivoire).
Peinture à l’huile. Jacques Varoqui.
JPEG - 40.9 ko
La Cène. Cité Jeanne d’Arc, L’Hôpital (Moselle).
Peinture à l’huile. Jacques Varoqui

Il collabora à Ralliement entre 1969 et 1974, et au Messager entre 1978 et 1987.

JPEG - 35.4 ko
Illustration pour Ralliement.
Dessin et aquarelle. Jacques Varoqui.

D’une solide formation à la fois théorique et pratique [2], Jacques Varoqui travaille beaucoup sur l’iconographie, cherchant à interpréter la Parole de Dieu et des Evangiles de façon graphique. Cela traverse toute son œuvre, ses peintures et plus encore ses travaux récents autour de l’icône.

JPEG - 20.4 ko
Évangile de l’enfance. Annonciatio et Visitation.
Dessin et aquarelle. Jacques Varoqui.
JPEG - 69.1 ko
Alégorie de la Trinité. Icône russe.
Dessin à la plume et aquarelle. Jacques Varoqui
JPEG - 58.4 ko
Le baptême du Christ.
D’après une icône éthiopienne. Dessin et peinture à l’huile. Jacques Varoqui.

Des peintres comme Lurçat, Miro, Rouault ou Kandinsky, ont laissé leur empreinte dans son œuvre picturale. Ses dessins montrent l’intérêt qu’il porte à tout courant artistique. Le pop art pointe ainsi dans les portraits de Mgr Brésillac et du P. Planque.

JPEG - 26.2 ko
Portrait de Marion de Brésillac.
Dessin. Jacques Varoqui.

Tour à tour, le trait se fait plus vif lorsqu’il anime les esquisses des carnets de voyages, incisif dans le dessin d’humour, retrouve la sérénité de l’icône ou le hiératisme de l’art africain…

JPEG - 42.4 ko
Croquis de voyage.
Dessin et aquarelle. Jacques Varoqui.
JPEG - 38.6 ko
Les cigognes.
Dessin et aquarelle. Jacques Varoqui
JPEG - 57.7 ko
L’Adoration des Mages.
Dessin et aquarelle. Jacques Varoqui.

Terre d’Afrique, avril 2007.

[1] Témoignages iconographiques du Christianisme primitif avant Constantin.

[2] Il a fait ses études artistiques à Strasbourg : la pratique aux Arts Décoratifs et à l’Institut des Arts Plastiques, et la théorie à l’Institut d’Histoire de l’Art.

Publié le 15 mai 2007 par Marc Heilig