Le 8 juillet, nos Jubilés à Saint-Pierre.

60 ans

Albert WEBER
Né à Rodern, dans le Haut-Rhin en 1925, Albert Weber rejoignit les Missions Africaines par son premier serment, le 2 juillet 1950, à Vigneulles. Il a consacré sa vie à la promotion de la SMA dans le Bas-Rhin et le dans le nord-est de la Moselle, avec une rare énergie, une détermination sans faille et beaucoup de succès. Il fut le promoteur infatigable du Missions Glöcklein et plus tard de Terre d’Afrique. C’est à lui que nous devons d’être bien connus dans ces régions. En effet, c’était toujours un événement quand Frère Albert s’annonçait dans un village ou une famille. On attendait sa visite et on s’en réjouissait. Il est aujourd’hui à la retraite à St-Pierre. Le District lui est extrêmement reconnaissant pour l’œuvre accomplie.

JPEG - 122.1 ko
Photo sma est

50 ans

Gilbert ANTHONY
Né en 1932 à Pérouse (Territoire de Belfort), Gilbert Anthony fit ses études au collège St Etienne et à l’Ecole Normale de Strasbourg, puis au collège des Missions Africaines de Haguenau. Après la théologie, à Lyon et à Saint-Pierre, il est ordonné prêtre le 3 janvier 1960 à Saint-Pierre par Mgr Weber. En 1961, il part pour une année pastorale à Lomé-Bè, avant de rejoindre la Côte d’Ivoire, où il passera toute sa vie missionnaire : Ferkessédougou, Kouassi-Datèkro, Tanda et enfin Tabagne. En avril 1989, il est fait officier de l’Ordre National ivoirien. Depuis son retour en France, après des ennuis de santé, il assure le poste d’aumônier à la Maison de retraite St Joseph à Strasbourg, tenue par les Frères de la Charité.

Materne HUSSHERR
Né en 1933 à Roggenhouse (Haut-Rhin), Materne Hussherr entre au petit séminaire SMA de Haguenau en 1947 et y achève ses études secondaires en 1952. Il effectue ensuite à Chanly les 2 années de philosophie, puis se rend à Lyon pour la théologie, qu’il achève à Saint-Pierre. Il y est ordonné prêtre le 3 janvier 1960 par Mgr Weber. Son cursus missionnaire s’est entièrement effectué au Togo : de 1961 à 1985, principalement dans les missions de Tomegbé et de Pagouda puis, après un recyclage en France, à la mission de Badou de 1990 à 1997. En 1998, il rejoint Lomé et la paroisse d’Adamavo et passe les dernières années de sa présence en mission à la maison régionale de Bè, avant de rentrer en France en 2008.

Georges SELZER est né à Colmar en 1932. Il rejoint Haguenau pour y achever ses études secondaires. Il effectue sa philosophie à Chanly et sa théologie à Lyon. Il est ordonné prêtre le 3 janvier 1950 à Saint-Pierre par Mgr Weber. Il débute sa vie de prêtre SMA comme professeur à Haguenau. Puis il sert au Collège Saint-Joseph à Lomé de 1961 à 1966. Il effectue ensuite une année de professorat au Zinswald, avant de redevenir professeur à Haguenau, où il assure la charge de Directeur du Collège de 67 à 68. Il y demeure en activité jusqu’à sa retraite de l’enseignement. Le Père Selzer s’est retiré à la maison sma de Haguenau et assure des activités à l’aumônerie de la Clinique St François.

Paul SIMON
Originaire de Truchtersheim, où il est né en 1932, Paul Simon commence ses études chez les Spiritains, puis rejoint les Missions Africaines à Haguenau pour finir ses études secondaires. Il se rend à Chanly pour y effectuer la philosophie, puis à Lyon pour la théologie, qu’il achève à St Pierre. Il est ordonné prêtre le 3 janvier 1960 à Saint-Pierre, par Mgr Weber. De 1961 à 1972, il œuvre à Lomé. A partir de 1974, il s’installe en Côte d’Ivoire, d’abord à Dabakala (diocèse de Katiola) puis, en 1990, comme économe au Foyer SMA d’Ebimpé. Il revient en France en 1993 comme économe de Haguenau. Il prend alors du service au diocèse de Strasbourg, comme prêtre coopérateur, puis comme curé d’une communauté de paroisses proche de Haguenau.

JPEG - 90.6 ko
Nos jubilaires.
de gauche à droite : J. Noirot, G. Anthony, P. Simon, M. Hussherr, G. Seltzer.
Photo sma est

40 ans

Jacques NOIROT
Né en 1943 à Sancey-le-Grand (Doubs), Jacques Noirot y est ordonné prêtre le 8 mars 1970 par Mgr Bernard. La même année, il part en Côte d’Ivoire, pour le diocèse de Katiola, puis pour celui de Korhogo. Il est d’abord nommé à la paroisse de Kouto, où il sert jusqu’en 1977. De là, il se rend à la mission de Sinématiali, qu’il quitte en 1984 pour revenir en France. Les supérieurs lui demandent alors de reprendre le flambeau de l’animation missionnaire qu’Ernest Klur et Jacques Varoqui avaient structurée au Zinswald. Jacques s’y dévoue pendant 5 ans. Il repart en Côte d’Ivoire en 1990, au diocèse de Bondoukou, où il participe, avec Jean-Paul Eschlimann et Pierre Jaboulay, à la fondation de la mission de Sandégué. En 1982, il part pour Fronan et rend des services à la paroisse et à la maison régionale, aux côtés de Pierre Jacquot, le régional de l’époque. Lorsque celle-ci ferme, il assure seul une présence sur les lieux jusqu’en 1999. Il est alors appelé à la tête de la paroisse Ste Anne de Port-Bouët. Il revient en France en 2008 et, après une année sabbatique à l’abbaye de la Pierre-qui-Vire, il intègre la communauté de Haguenau. Il y assure le service de la chapelle, l’aumônerie d’une équipe scoute et un poste de coopérateur à la paroisse St Georges.

Publié le 8 octobre 2010 par Jean-Paul Eschlimann