Le Centre Pompidou-Metz

Un projet culturel généreux

C’est la première fois que le Centre Pompidou quitte la capitale : il s’installe à Metz dans un bâtiment extraordinaire, à un emplacement qu’il faut restructurer avec soin. Le Centre Pompidou-Metz disposera du savoir-faire, du réseau et de la notoriété de cette grande institution culturelle ; il pourra puiser dans sa collection d’art moderne et contemporain, la plus importante en Europe. Des atouts formidables !

JPEG - 166.2 ko
© Shigeru Ban Architects Europe et Jean de Gastines Architectes/Metz Métropole/Centre Pompidou-Metz
Photo Marc Heilig

L’antenne messine dispose d’un statut qui lui assure l’indépendance de ses décisions culturelles tout en restant fidèle à l’esprit du Centre Pompidou. Cela se traduit avant tout dans son fonctionnement : pas de collections permanentes, mais des expositions originales, de niveau international, complétées par une animation qui fait appel à toutes sortes de disciplines. On pourra y exposer des œuvres de grande taille ou que Beaubourg ne met pas assez en valeur. La philosophie du Centre Pompidou est de créer un espace de convivialité et de découverte. On touche ici à l’une de ses valeurs essentielles. L’offre culturelle s’adresse à tous les publics. Tout est mis en œuvre pour que le visiteur entre avec plaisir dans le monde de l’art moderne. Les enfants et les adolescents, par exemple, pourront parfaire leur initiation artistique et exercer leur créativité dans des ateliers permanents [1].

Une architecture audacieuse

Un si beau projet demandait un édifice exceptionnel pour l’abriter. La conception en a été confiée à deux architectes de renom : Shigeru Ban s’est fait connaître par l’utilisation du carton dans la construction, Jean de Gastines par des structures entièrement en bois. Le Centre Pompidou-Metz est le 4e projet qu’ils réalisent ensemble.

JPEG - 140.4 ko
© Shigeru Ban Architects Europe et Jean de Gastines Architectes/Metz Métropole/Centre Pompidou-Metz
Photo Marc Heilig

L’édifice est comme suspendu à une flèche de 77m de haut. Vingt mètres plus bas, à partir d’un anneau métallique, une membrane textile se déploie en ondulations gracieuses, un drap qui tomberait naturellement et que des piliers, jaillissant de terre, retiendraient au dessus du sol. La toile se fond dans le ciel et ses courbes ne se laissent deviner que par segments. L’ensemble est ainsi très aérien, mais aussi fermement structuré et bien ancré au milieu des jardins qui l’environnent.

JPEG - 197.8 ko
© Shigeru Ban Architects Europe et Jean de Gastines Architectes/Metz Métropole/Centre Pompidou-Metz
Photo Marc Heilig
JPEG - 198.1 ko
© Shigeru Ban Architects Europe et Jean de Gastines Architectes/Metz Métropole/Centre Pompidou-Metz
Photo Marc Heilig

Car cette couverture est soutenue par une extraordinaire charpente de poutres de bois. Elles font 18m de long et sont toutes différentes : chef-d’œuvre d’artisanat, leur façonnage en lamellé-collé a demandé une dizaine de mois. Quatre autres ont été nécessaires pour les poser. Le bois, matériau chaleureux, donne à la toile une assise terrestre. La nuit, l’éclairage fait transparaître la charpente ; l’édifice semble alors vivre d’une énergie interne.

JPEG - 223.8 ko
© Shigeru Ban Architects Europe et Jean de Gastines Architectes/Metz Métropole/Centre Pompidou-Metz
Photo Marc Heilig

De toutes ces courbes sortent, de façon presque incongrue, des structures quadrangulaires à la façade entièrement vitrée. Elles constituent des lieux d’exposition lumineux. La moitié des 10 700 m² du bâtiment est dédiée à la présentation des œuvres ; le reste se partage entre un auditorium, un centre de ressources, des espaces d’accueil et de service, une librairie-boutique, ainsi qu’un restaurant et un café.

JPEG - 167 ko
© Shigeru Ban Architects Europe et Jean de Gastines Architectes/Metz Métropole/Centre Pompidou-Metz
Photo Marc Heilig
JPEG - 172.4 ko
© Shigeru Ban Architects Europe et Jean de Gastines Architectes/Metz Métropole/Centre Pompidou-Metz
Photo Marc Heilig
JPEG - 148 ko
© Shigeru Ban Architects Europe et Jean de Gastines Architectes/Metz Métropole/Centre Pompidou-Metz
Photo Marc Heilig

Exposition d’ouverture Chefs-d’œuvre ?

Avec son exposition d’ouverture, Chefs-d’œuvre ?, le Centre Pompidou-Metz entre de façon prestigieuse dans la communauté mondiale des grandes institutions culturelles. Le thème choisi étudie la notion de chef-d’œuvre, son histoire et son actualité, à travers 780 œuvres majeures.

JPEG - 143.4 ko
© Shigeru Ban Architects Europe et Jean de Gastines Architectes/Metz Métropole/Centre Pompidou-Metz
Photo Marc Heilig

L’exposition propose un parcours chronologique qui considère l’évolution de ce concept ; elle se termine en s’interrogeant en s’interrogeant sur sa persistance, alors que de nouvelles techniques permettent à l’artiste de reproduire son œuvre à l’infini et en détruisent le caractère unique auprès du public [2].

Terre d’Afrique, juin 2010

[1] Le Centre Pompidou-Metz est situé derrière la gare, dans le quartier de l’Amphithéâtre qui est en complet réaménagement.
Ouverture le lundi et le mercredi de 11 à 18 h ; le jeudi et le vendredi de 11 à 20 h ; le samedi de 10 à 20 h ; le dimanche de 10 à 18 h. Fermeture hebdomadaire le mardi.
Tarif unique de 7 euros. Entrée gratuite pour les moins de 26 ans, les demandeurs d’emploi, les visiteurs handicapés, les titulaires d’une carte de presse, les enseignants en activité...

[2] L’exposition se poursuit jusqu’au 29 août 2011.

Publié le 15 juin 2010 par Marc Heilig