Le Père Antoine Goetz sur la route du service…

Antoine Goetz, le bon et fidèle serviteur estimé de tant de confrères, vient de nous quitter le dimanche 30 août à l’âge de 87 ans au moment même où il se mettait en route pour aller célébrer l’eucharistie dans la paroisse voisine de Mittelbergheim. Ses funérailles à la chapelle sma de Saint-Pierre furent un grand moment d‘émotion. Le Père Félix Lutz, un ami et un compagnon de ses premières années, nous ouvrit son cœur en introduisant l’Eucharistie. Nous sommes heureux de vous partager ci-dessous son témoignage.

Pour ceux du Père Marcel Schneider, qui fût pendant de longues années son collaborateur puis son successeur au Collège des Missions Africaines de Haguenau, et du Père Jean-Pierre Frey :
Hommage au Père Antoine Goetz

Le témoignage du Père Félix Lutz

Antoine Goetz fut pour moi un ami, un conseiller qui soutint tous ses confrères dans leurs initiatives et encouragea leurs entreprises. Il fut pour moi aussi un confident également. Combien de fois n’a-t-il pas raconté comment, petit enfant, il est devenu orphelin, ce qui explique sans doute sa réserve naturelle, sa retenue coutumière. Le Père Antoine s’en est allé de façon inattendue, sur la pointe des pieds, oserais-je dire, avec cette discrétion et cette simplicité que nous lui connaissions. Discrétion, modestie, effacement faisaient d’ailleurs partie de sa vie.

C’est à la parabole des talents que je pense à son propos. Il avait reçu, il lui fût demandé, il a donné à sa mesure. Je considère le Père Goetz comme un Juste au sens noble du mot, un homme de prière et de devoir dont la vaste culture n’avait d’égale que son exquise gentillesse ; quelqu’un avant tout missionnaire – il aimait profondément les Africains – et il a donné sa pleine mesure de prêtre expérimenté, ouvert et désintéressé, aussi bien en Alsace – Moselle qu’en Afrique. Le Père Goetz reste pour nous un modèle de fidélité à notre vocation missionnaire.

Publié le 10 novembre 2009 par Félix Lutz