Les Jubilés 2008 à Saint-Pierre

On n’est jamais heureux tout seul. Nous sommes des êtres de relation, accomplis lorsqu’ils font corps avec d’autres et qu’ils font circuler entre eux amitié, partage, estime, joie et paix. Nous nous sentons vraiment humains et chrétiens lorsque nous rendons grâce ensemble. Parce que tout est don. Nous avons beaucoup travaillé, réalisé des choses quelquefois remarquables. Mais ce faisant, nous n’avons fait que mettre à profit des talents reçus, des énergies et des grâces puisées auprès du Seigneur, auprès des amis et des proches. Enfin, nous avons le sentiment légitime que notre vie a du poids car elle fut consacrée au service d’un grand amour, l’annonce de l’Évangile, la promotion humaine de nos amis africains, le soin des malades, l’éducation de la jeunesse. L’Esprit a donné du « coffre » à nos vies, il les a « soulevées » d’un grand souffle !

Trois Sœurs N-D-des-Apôtres comptent au nombre de nos Jubilaires.

Angèle BACH, 70 ans de profession, dont 44 passés en Afrique du Nord, au Maroc et en Tunisie, mais principalement en Algérie. Infirmière de formation, elle anima aussi des mouvements de jeunes.

Marie-Cécile MERCKEL, 60 ans de profession, travailla en Algérie. Puis elle mit le cap sur l’Afrique Noire : 3 ans au Tchad, 29 en Côte d’Ivoire. Elle est sage-femme de profession. Depuis 1984, elle réside à St-Pierre où elle rend d’importants services comme soignante.

Marie-Jeanne STAUDER, 60 ans de profession, reçut une formation d’infirmière. Elle passa également au Maroc, en Algérie, et même en Égypte. Mais elle connut aussi l’Afrique Noire et vécut au Niger, au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire.

JPEG - 100.1 ko
Les jubilaires de 2008.
Photo M. Heilig

65 ans

L’abbé François GENY célèbre ses 65 ans de sacerdoce. Il a débuté pendant la guerre à Soufflenheim, puis il vint à Saverne. Un grave accident de moto le garda longtemps à l’hôpital, où il resta quelques années comme aumônier. Il desservit ensuite plusieurs postes et termina à Matzenheim.

Parmi les Pères des Missions Africaines du District de Strasbourg, Aloyse RAUNER fête aussi ses 65 ans de sacerdoce. Il fut professeur dans nos maisons du Zinswald, de St-Pierre et de Haguenau, à l’époque où elles étaient séminaires. Il occupa ensuite plusieurs postes d’aumônier, dont le plus long fut à St-Jean-de-Bassel.

60 ans

Après son ordination, Antoine GOETZ fut professeur à Haguenau. Puis, de 1952 à 1958, il enseigna au Collège St-Joseph de Lomé. De retour en France, il fut notre professeur de français au Zinswald, avant de partir en Côte d’Ivoire pour servir au petit séminaire de Katiola, à la maison régionale et à la paroisse de Fronan.

Marcel HUNTZINGER débuta comme professeur à St-Pierre, où il exerça jusqu’en 1953. Il travailla ensuite 15 ans au Canada, puis occupa divers postes de vicaire et de desservant au diocèse de Strasbourg.

50 ans

Claude MASSON partit au Togo : Sokodé, Aledjo, puis le Collège St-Joseph à Lomé. Entre 1969 et 1978, il travaille au secrétariat général à Rome. Il rend ensuite divers services d’économat dans nos maisons de St-Pierre et de Haguenau, avant d’administrer durant 15 ans la paroisse d’Avricourt.

Roger MORITZ enseigne d’abord 4 ans au Collège St-Joseph de Lomé. Il tient ensuite la charge de Supérieur du Grand Séminaire pendant 3 ans. Dès 1969, il entre dans l’administration provinciale, où il gravit tous les échelons : conseiller, vice-provincial et provincial durant 10 ans. A l’issue de son mandat, il devient économe à Haguenau, puis directeur de la maison de retraite de St-Pierre et curé de la paroisse.

Encore jeune missionnaire, Bernard VONDERSCHER travaille 15 ans à Lomé. Il assure ensuite l’économat à Haguenau, puis à St-Pierre, où il est également supérieur de la communauté sma pendant de longues années.

40 ans

Alphonse KUNTZ est le plus stable de nous tous, puisqu’il travaille au Togo depuis son ordination et qu’il est devenu le patriarche de la mission de Saoudé. Indéracinable !

Après de brillantes études d’anglais à Manchester, Marcel SCHNEIDER fit toute sa carrière de professeur à Haguenau. Il prit la succession de Rolph Roth comme directeur du collège et donna lui une impulsion décisive en le spécialisant en sport-études. Passionné par l’Inde, il est actuellement vice-supérieur du District de Strasbourg.

Après son ordination, Jean-Paul ESCHLIMANN s’est spécialisé en anthropologie africaine et en sciences des religions. Puis il a passé 23 ans en Côte d’Ivoire, dont 17 à Tankessé auprès du P. Grieneisen, une à Fronan et le reste à Sandégué. De retour en France en 1996, il a transité par la paroisse d’Arzviller, dirigé pendant 6 ans la revue Spiritus. Il est maintenant le Supérieur du District de Strasbourg.

Enfin, le plus jeune de nos jubilaires, Nestor NONGO AZIAGBIA, célèbre ses 10 ans de sacerdoce. D’origine centrafricaine, il a été missionnaire au Nigeria. Il vint ensuite parachever ses études à Strasbourg, où il prépare une thèse de théologie. En 2007, il fut élu conseiller du District de Strasbourg. Il est aussi la vitrine de la SMA de Strasbourg auprès des religieux et du service de la coopération missionnaire. A partir de septembre 2008, il est nommé curé de la communauté de paroisses « Terre de Mission », qui comprend Weitbruch, Niederschaeffolsheim et Gries.

Terre d’Afrique, septembre 2008

Publié le 18 novembre 2008 par Jean-Paul Eschlimann