Les Missions Africaines face à l’avenir

Réunis en assemblée pendant une semaine à la maison du Zinswald, les membres du District SMA de Strasbourg ont analysé la situation présente et réfléchi à l’avenir.
Du changement était annoncé au sein de la SMA. A présent, le district compte 53 prêtres en activité ou en retraite. Sans oublier de nouveaux jeunes prêtres de nationalités diverses ; 3 Africains et 2 Indiens, ainsi que 28 laïcs associés.
C’est Sœur Malo Kesler qui a assuré le rôle de modératrice durant ces jours de débat. Ceux-ci ont porté sur 3 thèmes essentiels qui vont améliorer l’organisation de l’association.

Etoffer les rangs

Le constat est sans appel. L’âge moyen des 53 prêtres du district est élevé. Aujourd’hui, non seulement dans le district de l’Est, mais aussi dans la France entière, les séminaristes SMA se font rares. Pour faire face, la solution s’impose alors de faire appel aux jeunes confrères d’Afrique et d’Asie. Solidarité intergénérationnelle oblige.

JPEG - 218.2 ko
Les Missions Africaines autour de Mgr Raffin.
Photo Antoine Thomas

Impliquer les membres honoraires

Ces dernières années, de nouveaux membres honoraires, le plus souvent récompensés pour services rendus à la SMA, ont enrichi le district de Strasbourg. L’assemblée du Zinswald a confirmé l’initiative, déjà décidée par le conseil, d’inviter les membres à s’impliquer dans la vie de la société. A l’image de Lily et Robert Bucher, d’Adèle Furst et de Jean-Paul Fischer.

Une nouvelle équipe dirigeante

Les Pères Eschlimann et Schneider ayant décidé de ne pas renouveler leur mandat, l’assemblée a élu le Père Nestor Nongo Aziagbia, originaire de la République Centrafricaine. Pour la première fois, un prêtre africain est à la tête du district. Le Père Jean-Pierre Frey, originaire de Soufflenheim, a été élu supérieur adjoint. De son côté, le Père Eschlimann demeure dans l’équipe dirigeante en tant que conseiller.

En guise de clôture fédératrice, l’assemblée a reçu la visite de Mgr Pierre Raffin, évêque de Metz, qui a présidé l’eucharistie concélébrée dans la chapelle.

Publié le 8 octobre 2010 par Antoine Thomas