Abba, dis-moi une parole !

Un frère lybien vint un jour chez abba Silvain à la montagne de Panépho et lui dit :
- Abba, j’ai un ennemi qui m’a fait beaucoup de ma ; car il m’a volé mon champ quand j’étais dans le monde, il m’a souvent tendu des embûches et voici qu’il a soudoyé des gens pour m’empoisonner ; je veux le livrer au magistrat.

JPEG - 85.6 ko
Au monastère St Antoine (Egypte)
Photo Louis Kuntz

L’ancien lui dit :
- Fais comme cela te soulage, mon enfant.
Et le frère dit :
- N’est-ce pas, abba, s’il est châtié, son âme en aura certainement grand profit ?
L’ancien dit :
- Fais comme bon te semble, mon enfant.

Le frère dit à l’ancien :
- Lève-toi, Père, faisons une prière et je pars chez le magistrat.
L’ancien se leva et ils dirent le « Notre Père ». Comme ils arrivaient aux mots « remets-nous nos dettes comme nous remettons à nos débiteurs », l’ancien dit :
- Ne nous remets pas nos dettes come nous ne remettons pas à nos débiteurs. Le frère dit à l’ancien :
- Pas comme cela, Père.
Mais l’ancien dit :
- Oui, comme cela, mon enfant. Car assurément, si tu veux aller chez le magistrat pour te venger, Silvain ne fait pas d’autre prière pour toi.

Et le frère se repentit et pardonna à son ennemi.

Abba, dis-moi une parole !
paroles mémorables des pères du désert choisies et traduites par Lucien Regnault, Solesmes 1984.

Publié le 29 mars 2011