Antoine Thomas

Né le 16 juin 1924 à Dannelbourg (Moselle), Antoine Thomas est décédé le 21 janvier 2016.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Antoine Thomas a participé aux maquis de la Résistance de la Vienne. Après des études à la Sorbonne (1945-1948), toute sa carrière active s’est déroulée dans l’enseignement, jusqu’à sa retraite en 1984 : d’abord professeur au LEP de Sarrebourg, il a créé ensuite le GRETA de Sarrebourg-Dieuze [1]. Le 12 août 1952, il se marie avec Marie-Thérèse. Le foyer accueillera quatre enfants.

JPEG - 98.4 ko
Marie-Thérèse et Antoine Thomas

La rencontre du Père Édouard Démerlé, sma, curé de Dannelbourg, dans les années 50, est à l’origine de sa prise de conscience de la mission des laïcs dans l’Église et de son engagement personnel dans l’Action Catholique Générale des Hommes (ACGH). C’est le début d’un long compagnonnage avec la SMA et la communauté du Zinswald. Devenu correspondant du Républicain Lorrain, il n’a cessé de rendre compte des activités sma et autres prenant place au Zinswald. Il fut reçu comme Membre Honoraire des Missions Africaines le 8 décembre 2006.

Il a fait partie du CCFD du canton de Phalsbourg jusqu’en 2010. Très impliqué dans la paroisse de Dannelbourg, il y fut secrétaire de la chorale et président du conseil de fabrique. Il était encore, avec son épouse, membre fondateur du Club de l’Amitié.

L’eucharistie d’adieu a été célébrée en l’église de Dannelbourg le lundi 25 janvier 2016.

[1] Les GRETA sont des structures de l’enseignement qui organisent des formations pour adultes dans la plupart des métiers.

Publié le 1er juin 2016