Bel accueil pour Albert Kouamé et Justin Inandjo

L’église de Dannelbourg a accueilli les fidèles de la communauté de paroisses Saint-Fridolin, regroupant les paroisses de Lutzelbourg, Dannelbourg, Hultehouse et Garrebourg. Après le départ à la retraite du Père Arthur Becker, les paroissiens ont fait connaissance, lors d’une messe à caractère festif rehaussée par une chorale renforcée, avec le Père Albert Kouame, nouveau curé de la paroisse et secondé par le Père Justin Inandjo.

Un prêtre formé en Afrique
Albert est originaire de Côte d’Ivoire, plus précisément d’Abengourou, à 210 km d’Abidjan. Après l’obtention de son bac, il fait des études d’instituteur et trois années de philosophie. Puis il continue sa formation religieuse avec un an de noviciat au Bénin. Après un stage d’un an en Égypte, au Caire, il fait quatre ans de théologie au Nigeria pour finalement être ordonné prêtre le 28 juin 2003 en Côte d’Ivoire. Après un an au Ghana puis cinq années au Kenya, il arrive en France début 2010 à Haguenau, et rejoint la Moselle en septembre 2012. Le 1er septembre 2014, l’évêque de Metz lui confie la responsabilité de la communauté de paroisses Saint Vincent du Plan Incliné [1], à laquelle va s’ajouter maintenant celle de la communauté de paroisses Saint Fridolin de la vallée de la Zorn.

Des discours captivants
Devant les élus des quatre communes, du conseiller général Patrick Reichheld, de l’archiprêtre de Phalsbourg Pierre Luong, du Père Jean-Marie Guillaume, Supérieur du District des Missions Africaines de Strasbourg, d’une dizaine de ses confrères et des paroissiens venus en nombre, le Père Albert a insisté dans son discours sur la joie et surtout sur son envie de faire du bon travail dans sa nouvelle paroisse. Des quatre présidents des conseils de fabrique, Antoine Thiry pour Garrebourg, Céline Rauch pour Lutzelbourg, Josiane Leyendecker pour Hultehouse, c’est le président local Francis Becker qui a pris la parole au nom de tous pour lui souhaiter la bienvenue et souligner : « Faites tranquillement votre travail, sans aucune inquiétude. Nous avons besoin de vous. »

En fin de cérémonie, le pasteur du canton de Phalsbourg, Daniel Ruch, a été convié à rejoindre les prêtres dans le chœur. Toute l’assemblée s’est retrouvée à la salle des fêtes du village pour un moment convivial organisé par les quatre conseils de fabrique et la municipalité de Dannelbourg, représentée par le maire Pierre Martin.

A voir les Pères Albert et Justin fendre la foule réceptive avec leurs sourires communicatifs, nul doute que l’intégration sera réussie.

d’après le Républicain Lorrain du 6 octobre 2015

[1] Arzviller, Guntzviller et Saint-Louis.

Publié le 26 février 2016