Charles Cuenin : le visionnaire !

Quand Charles Cuenin sma a fondé le Centre Village Renaissance en 1990, très peu au Togo entrevoyaient la question des droits humains. Il avait agi en précurseur. Aujourd’hui, en visionnaire humaniste, par son action, il a permis de mettre en place un outil de justice socio-humanitaire et un outil pour la protection de la dignité, fusse-t-elle celle d’un détenu ou d’un ex-détenu.

Oui, par la mise en œuvre d’un programme de réinsertion sociale des détenus, des ex-détenus et des détenus en liberté provisoire dans le cadre du Projet d’Appui à la réforme de la Justice et la promotion des droits de l’Homme au Togo, l’Association Village Renaissance s’est attitrée une référence. Cela sonne pour nous comme un hommage anonyme rendu au fondateur du Centre Village Renaissance.

Grâce à la participation de la communauté de la Société des Missions Africaines, des coopérants de la DCC, des Sœurs de la communauté Marie Joseph et de la Miséricorde, d’Amour sans Frontières et de nombreux sympathisants, la lourde tâche a été allégée.

Merci, merci, Seigneur !, comme se plaisait à le dire le Père Charles. Merci au Père Bernard Bardouillet qui, nommé par la conférence des évêques aumônier national des prisons, est resté activement engagé à nos côtés. Nous sommes confiants dans la survie de l’œuvre du Père Charles avec la nouvelle gestion plus participative de l’ensemble du personnel, et les premiers résultats nous rendent plein d’optimisme. Vous qui avez aimé le Père Charles Cuenin, décédé il y a cinq ans le 14 mai, et à travers lui et son œuvre, nous vous disons merci.

Grâce à la grande chaîne d’amis et de bienfaiteurs, nous pouvons continuer la route avec confiance.

Georges Seddoh est Président de l’Association Village Renaissance. Cet article a paru dans les Echos du Village Renaissance n°3/2012

Publié le 21 août 2013 par Georges Seddoh