Chevalier de la Légion d’Honneur

Selon son ami le P. Felix Lutz, « Jean Perrin tient, toutes proportions gardées bien sûr, à la fois du Docteur Albert Schweitzer et de l’Abbé Pierre ». C’est en reconnaissance de son œuvre, non seulement dans le domaine pastoral, mais aussi économique et culturel (« il a le don de découvrir les sources d’eau, il a fait creuser quantité de puits dans les villages », souligne encore le P. Lutz), que le P. Perrin a été promu Chevalier de la Légion d’Honneur le 1er janvier 2010.

dans « L’Ami du Peuple », janvier 2010

Publié le 14 février 2017 par Nicolas Mengus