Des kermesses bien courues...

A Saint-Pierre…
Malgré une météo capricieuse, la traditionnelle kermesse des Missions Africaines à Saint-Pierre a rassemblé des centaines d’amis des missions, le dimanche 19 juin 2011, fête de la Sainte Trinité. La journée festive a débuté par une célébration eucharistique présidée dans une chapelle archicomble par le Père Pierre Kunegel, en présence d’une dizaine de confrères résidents de la maison de retraite et de la nouvelle résidence Saint-Pierre Claver inaugurée le 8 avril dernier. Dans son mot de bienvenue à l’assistance, le Père Jean Founchot, supérieur et économe de la communauté locale des Pères SMA, a rappelé que la recette de la kermesse était destinée comme d’habitude aux missions en Côté d’Ivoire et au Togo, et que la quête du jour revenait à la mission du Père Kunegel à Kombolokoura, dans le Nord de la Côte d’Ivoire.

Après un séjour de convalescence depuis décembre 2010 dans la communauté des Pères des Missions Africaines de Haguenau à la suite de sérieux ennuis de santé, ce dernier a en effet exprimé sa volonté de retourner bientôt dans la mission ivoirienne où il œuvrait depuis une dizaine d’années. Cette heure de recueillement et de prière a été rehaussée par les chants des chorales paroissiales de Duttlenheim et de Dachstein réunies sous la direction de Mme Goepp.
Après ce temps spirituel, place aux nourritures terrestres, qui ont attiré des centaines de visiteurs sous les deux grands chapiteaux dressés par la petite armée de bénévoles de l’équipe d’organisation et de service. Entre les diverses spécialités culinaires proposées pour midi et le soir, ils n’avaient que l’embarras du choix. La buvette, elle aussi, était bien achalandée, sans oublier la tombola richement garnie. Les différents stands de vente de pâtisserie, de timbres, de livres, de revues et d’autres publications et objets ont connu leur affluence habituelle. Bref, une journée de rencontres, d’échanges, d’amitié et de joie partagés comme la grande et généreuse famille des amis des Missions Africaines sait et aime les vivre.

... et à Haguenau
Quelques jours plus tôt, le lundi de Pentecôte 13 juin, un public plus nombreux encore a trouvé le chemin des Missions Africaines de Haguenau pour participer à la kermesse organisée par la communauté éducative du collège Saint-Arbogast. Là également, les festivités ont été introduites par une messe d’action de grâces en faveur des missions célébrée dans la chapelle par le Père Jacques Noirot. Il a invité l’assemblée à prier en particulier pour que l’Esprit de Pentecôte insuffle volonté, force et patience aux pères missionnaires œuvrant encore en Afrique, et notamment en Côte d’Ivoire, dans des conditions et des circonstances difficiles, voire parfois périlleuses.

Après le service de centaines de repas, la foule a pu assister ou participer (en plein air, car le temps s’était montré clément et favorable pour faire la fête) à un large éventail d’activités, parmi lesquelles des démonstrations d’arts martiaux et de gymnastique par les élèves, un bouquet de chants par la chorale du collège, mais également les habituels stands de jeux et de tir à la carabine, les ateliers de maquillage, etc. Les parents d’élèves et autres visiteurs ont eu l’occasion de découvrir à travers des expositions pédagogiques les projets d’éducation mis en œuvre, les divers travaux d’élèves, les remarquables succès sportifs obtenus cette année au niveau national [1], les récents voyages scolaires effectués par différentes classes à Rome, Vienne, Londres, Paris...

La communauté des Pères des Missions Africaines de Haguenau a, pour sa part, contribué à la réussite de cette journée d’amitié et de partage en proposant une exposition-vente d’art et d’artisanat africain au profit des confrères encore en mission sur le continent noir. Le Père Jacques Varoqui s’est volontiers proposé comme guide pour faire découvrir et admirer aux visiteurs le riche musée africain qu’il a installé dans l’aile de la chapelle. Un stand de vente de thé indien en faveur des jeunes entités missionnaires en Inde du Sud a, par ailleurs, attiré de nombreux amateurs.

[1] Deux titres de champion de France de basket-ball.

Publié le 25 août 2011 par Etienne Weibel