Du Foyer SMA Mgr Strebler à Agodéké (Togo)

Depuis le 7 août dernier, je suis arrivé définitivement dans la maison où je venais l’an dernier une semaine sur trois. Me voici donc installé au Foyer des séminaristes philosophes SMA à Agodéké, près de Lomé. Ils sont 36 cette année dont 8 de Côte d’Ivoire, 8 du Bénin, 8 de Centrafrique, 11 du Togo et un du Burkina-Faso, pour les 3 années de philo. Dix en 3ème année, 14 en 2ème année et 12 en 1ère année. L’année a commencé le 15 septembre. Chaque matin, ils prennent le bus pour suivre les cours à l’Institut Don Bosco des Salésiens et reviennent soit vers 14 h, soit vers 17h30 selon les cours. Les soirées sont occupées par le sport, le travail manuel, les cours sur la SMA, la spiritualité, l’anglais, les classes de chant. Certains vont faire la pastorale le samedi dans les paroisses voisines. Les journées sont bien remplies.

JPEG - 46.5 ko
Le foyer Mgr Strebler sd’Agodéké.
Photo Jean-Marie Guillaume

Je soulignais récemment le manque de place pour un terrain de foot. J’ai donc voulu, avec mes économies, arranger un terrain qui puisse servir pour le volley et le basket. Il n’a pas fallu moins de 11 tonnes de ciment, mais le lundi 13 octobre, c’était le premier match de volley et le 18 octobre, jour de mes anniversaires, (82 ans dont 57 de sacerdoce), c’était l’inauguration du basket, à la plus grande joie de tous. J’ai pu aussi faire une deuxième table de ping-pong et déjà quelques candidats ont commencé leur entraînement. Je ne suis pas le dernier à prendre la raquette les jours de sport ! Un autre souci était de sortir du bâtiment des séminaristes une machine qui sert à purifier l’eau et dont les moteurs font beaucoup de bruit, jour et nuit, dans la maison. J’ai pris en charge ce chantier. Il a fallu construire un logement pour la machine à l’extérieur. Les travaux, un peu complexes à cause des tuyaux à déplacer, avancent bien et j’espère qu’ils seront bientôt terminés.

Nous sommes trois dans le staff pour l’instant : Samuel Agbemé, supérieur, originaire du Ghana, Lophias Yeboua, économe, de Côte d’Ivoire, et moi qui assure l’accompagnement spirituel des séminaristes. Vers Noël, un Père SMA polonais a complété l’équipe. Si les santés sont bonnes, si la joie règne dans la maison, l’économe ne manque pas de soucis pour nourrir tout ce monde. Les paroisses des environs, qui sont tenues par des Pères SMA, nous aident, le dimanche, à la fin des messes, par des dons en nature. Nous voulons essayer de lancer quelques projets d’élevage malgré l’exiguïté du terrain, mais il faut, là encore, un capital pour se lancer. Nous comptons sur la Providence mais aussi sur toutes les bonnes volontés.

Publié le 8 avril 2015 par André Chauvin