En communauté « à l’italienne »

Dans la dernière semaine de septembre, cinq membres (un religieux et quatre laïcs actifs) du District SMA de Strasbourg se sont immergés – partiellement- dans la vie quotidienne de la communauté mixte de quatre Pères de la Société des Missions Africaines et de trois Sœurs de Notre-Dame des Apôtres (NDA) qui anime actuellement la Maison SMA de Feriole, commune de Teolo, près de Padoue. L’autre Maison SMA d’Italie, celle du siège provincial, se trouve à Gênes.

JPEG - 187.4 ko
De g. à d., 1er rang : P. Gino Sanavio, Lily Bucher, Sr Valentina, Sr Maria, Colette et Etienne Weibel. 2e rang : P. Antonio Porcellato, P. Giovanni (dit Nino) Aimetta, Roby Bucher, P. Marcel Schneider, Sr Martha, P. Giuseppe Brusegan.
Photo Colette Weibel

Cette expérience originale, très édifiante et enrichissante, a permis aux cinq hôtes alsaciens de découvrir avec étonnement et admiration à quel point la cohabitation, la coexistence et la collaboration entre Pères SMA et Sœurs NDA (dont la congrégation, il est bon de le rappeler, a été fondée par le Père Augustin Planque, successeur du fondateur Melchior de Marion Brésillac à la tête de la SMA) pouvaient être harmonieuses, positives et constructives.

JPEG - 103.5 ko
La chapelle de la Maison SMA de Feriole.
Derrière l’autel, un « mur en construction » symbolisant l’Eglise universelle en perpétuelle construction.
Photo Colette Weibel

Ils ont partagé avec eux nourritures spirituelles et terrestres, les temps de prière (matines et messe du soir), de repas (petit déjeuner et dîner) et de… plonge, dans un même élan d’âme et de cœur. Le contact avec les Pères et Sœurs italiens a été d’autant plus aisé qu’ils maîtrisent parfaitement le français pour avoir œuvré durant des années, voire des décennies en terre de mission en Afrique. Leur communauté est d’autant plus soudée par leur rencontre hebdomadaire du mardi pour rompre la nouvelle, partager leur vécu de la semaine passée et se projeter sur la semaine à venir, se mettre à l’écoute des uns et des autres ; une halte, un temps de « respiration » qui contribue à renforcer encore les liens internes.

JPEG - 72.8 ko
La chapelle de la Maison SMA de Feriole.
Photo Colette Weibel

La Maison SMA de Feriole a été aménagée de façon remarquable et fonctionnelle dans une ancienne ferme de conception et d’architecture typiques de la région vénitienne. Elle y a ajouté, voici cinq ans, une imposante structure en béton judicieusement agencée qui abrite, outre des chambres d’hôtes très spacieuses et bien équipées pour une vingtaine de personnes, une vaste salle de réunions et de conférences ainsi que des locaux techniques et de rangement. Bien des équipes et mouvements paroissiens locaux et alentour, mais aussi des associations laïques en profitent régulièrement. Comme quoi nos amis italiens de la SMA ont le sens de l’initiative, de l’entreprise et du pari sur le futur !

JPEG - 62 ko
A Riese Pio X, la modeste maison natale de St Pie X.
Photo Colette Weibel
JPEG - 67.3 ko
Un buste en marbre de Pie X près de sa maison natale.
Photo Colette Weibel

Et pourtant, la communauté mixte SMA-NDA de Feriole ne dispose guère de ressources propres. Mais elle peut compter sur la grande largesse, l’admirable générosité et avant tout l’exemplaire investissement humain et matériel de la population locale et des environs où les Pères SMA sont très appréciés et estimés pour leur engagement pastoral régulier dans les paroisses. Un soutien humain, matériel et financier jusque-là indéfectible, qui se vérifie et se concrétise d’ailleurs dans l’énorme succès habituel de la kermesse annuelle organisée par les Pères et Sœurs sur deux dimanches.

JPEG - 69.9 ko
La statue de saint Daniel Comboni (1831-1881) à Vérone.
Premier évêque de l’Afrique Centrale et l’un des grands missionnaires de l’Afrique. Fondateur des Missionnaires comboniens, il s’est consacré à son « plan de régénération de l’Afrique ».
Photo Colette Weibel
JPEG - 68.5 ko
Le sanctuaire franciscain de Monte della Madona, au sud-ouest de Padoue.
Photo Colette Weibel

Outre leur temps de « récollection » à Feriole, les cinq voyageurs-pèlerins ont découvert ou redécouvert des lieux touristiques très courus, sanctuaires bien connus, monuments remarquables et splendides sites naturels en Lombardie et Vénétie : entre bien d’autres, les lacs de Côme et de Garde, Vérone et ses arènes, Padoue avec la basilique St-Antoine et la chapelle des Scrovegni, Venise « la Sérénissime entre terre et mer » avec le Palais des doges, la place et la cathédrale St-Marc, la « route de l’architecture » avec le temple d’Antonio Canova à Possagno et la cité médiévale d’Asolo, avec un crochet par Riese et la maison natale du pape saint Pie X, les stations thermales internationalement connues d’Abano et Montegrotto, le merveilleux arrière-pays vénitien avec ses paysages verts et vallonnés, ses vignobles, ses abbayes et monastères…

JPEG - 36.6 ko
A Possagno, sur la « route de l’architecture », le temple d’Antonio Canova (1757-1822).
Photo Colette Weibel
JPEG - 62.6 ko
Le temple d’Antonio Canova.
Photo Colette Weibel
Publié le 9 novembre 2011 par Etienne Weibel