Evangile de la joie et de l’humour

Mémoires du Père Ugo Bosetti [1]

Tsévié (suite)

Un jour, le Père Bardol m’a demandé de le conduire au Dahomey, à Calavi, pour la profession religieuse d’une fille de Tsévié. Pierre Kondo, grand séminariste nous accompagnait ; je le retrouverai plus tard vicaire à Amoutivé, débordant de zèle et toujours à se demander « comment faire pour bien faire ». Il fallait descendre à Lomé, où Mgr Strebler nous demanda d’emporter un microscope pour le Père Clarisse. Je savais que Clarisse étudiait le bacille de Hansen, mais je ne comprenais pas cette générosité de Mgr Strebler et je fus bien près d’oublier le microscope dans la voiture pour le donner au retour au collège St Joseph qui montait son laboratoire. Comment faire pour bien faire ? Le Père Clarisse a eu son microscope et a continué ses recherches. Quand en congé il allait visiter ses collègues léprologues à Paris et leur posait des questions, on lui répondait : « Nous ne savons pas, allez demander au Père Clarisse » !

A Ouidah, nous allâmes saluer Mgr Parisot dans sa chaise longue. Il mourut 10 ans après.

Au séminaire, nous rencontrâmes le Père Pélofy qui s’était retiré là. Il balayait les feuilles de teck des allées et, à nous aussi, il posa ses questions sur les étymologies de la langue mina. Pourquoi dit-on d’un jeune homme : dekadze ? C’est simple : deka dze ne (une convient à lui), il lui faut une compagne. Sacré pape du Mono !

Au bout de l’année, Mgr Strebler m’envoya à Agadji assurer l’intérim pendant le congé du Père Blanck. « Si je vous ai mis à Tsévié, c’était pour succéder au Père Bardol. Je le croyais fini, mais le voilà ragaillardi. Je lui donne comme vicaire Bernard Atakpa, qui sort du séminaire. Il le formera à la vie paroissiale. » Il faut savoir que Bardol était de Mertzwiller, comme Strebler ; mais c’est vrai, Bernard Atakpa, futur évêque d’Atakpamé, ne pouvait avoir meilleur formateur à sa sortie du séminaire.

[1] Suite du Ralliement N°6/2012.

[2] Société du Verbe Divin.

Publié le 25 novembre 2013 par Ugo Bosetti