Gare aux dégâts !

C’est trop facile de désarçonner quelqu’un, et de poursuivre sa route non balisée sans se retourner pour voir ce qui arrive à celui qui est à terre. Heureusement qu’il y a un Dieu qui relève ceux qui sont tombés.

Et nous repensons à la petite fille de 20 ans qui, sans le rechercher, a laissé des paroles capables de révolutionner le monde. Elle n’a mis des paroles par écrit que parce qu’on le lui demandait. Des paroles aussi limpides que son regard, qui brillent à jamais au firmament étoilé. (Regardez du côté d’Orion)

Une étoile, une vraie, durable… et non de ces Stars éphémères, étoiles filantes, astéroïdes d’une nuit. Cela attire le regard, mais cela éclaire-t-il ? Ne sont-ce pas plutôt les paroles enfouies qui éclairent la route de ceux qui avancent à tâtons. Des paroles lancées comme à la dérobée, comme on en trouve dans les Évangiles ? Des paroles de vie qui ne font pas de bruit, qu’elles soient clamées ou murmurées.

Publié le 23 février 2016 par A. K. sma