Gérard Bretillot. Les Combes 28 août 2014

Au lendemain du 15 août…
Gérard Bretillot est décédé soudainement le samedi 16 août au matin. Depuis quelques jours, il ne se sentait pas bien, handicapé par un hoquet persistant que les médicaments n’arrivaient pas à réduire. Il sentait aussi comme une barre à l’estomac, mais rien d’alarmant. C’est en allant passer les radios et scanners prescrits par le médecin, très tôt, qu’il est décédé, alors que Patrice, son fidèle accompagnateur, le conduisait à la clinique. Le certificat de décès mentionne une « tumeur gastrique ». Quatre membres de sa famille, dont Myriam sa filleule, venaient de lui rendre visite. Ils avaient fait une tournée avec lui jusqu’à Saoudè, chez Alphonse Kuntz. Ils ont repris l’avion, un peu inquiets, mais heureux de leur séjour, le jeudi soir 14 août.

Le jeudi 28 août après-midi, en la fête de Saint Augustin, alors qu’à Lomé on se préparait pour les obsèques, une célébration eucharistique en sa mémoire a eu lieu en l’église des Combes, près de Morteau, village d’origine de Gérard. Mgr Nestor Nongo Aziagbia, sma, évêque de Bossangoa, présidait la liturgie entouré d’une quarantaine de prêtres, dont une dizaine de confrères sma. L’église et la salle communale voisine sonorisée ne pouvaient pas contenir la nombreuse assistante. L’émotion et la ferveur étaient grandes, soutenues par une chorale merveilleuse.

Publié le 29 avril 2015 par Etienne Weibel