Haguenau : beau concert de Noël de la chorale du collège des Missions Africaines

La chorale des élèves du collège St-Arbogast des Missions africaines de Haguenau a donné, jeudi soir 10 décembre 2015 dans la chapelle des Missions, son concert de Noël qui alternait chants profanes et sacrés traditionnels, pièces vocales et instrumentales, et airs renommés anglais et français invoquant la paix, l’entente et la fraternité entre tous les peuples et tous les hommes sans distinction de races, de cultures, de religions et d’origines sociales.

Dans le cadre rénové de la chapelle des Missions africaines, qui offre par ailleurs une bonne acoustique, la quarantaine de jeunes choristes, filles et garçons, sous la direction de leur professeure de musique et de chant Valérie Sonnendrucker, ont séduit un auditoire fourni de parents d’élèves, d’amis et d’autres mélomanes qui n’ont pas ménagé leurs applaudissements après chaque prestation.

Introduit par les célèbres airs rythmés « Imagine » de John Lennon, que la chorale a repris vers la fin, et « Laissons entrer le soleil » extrait de la comédie musicale « Hair », le programme s’étoffait de textes récités comme la célèbre « Prière de saint François d’Assise » et l’ode à la paix, la fraternité et l’espérance « Seigneur, désarme-les, et désarme-nous » ; de chants chorals tels que l’hymne à la vie et à l’amour « Hiroshima » de Georges Moustaki, le « Psaume de la Création » de Patrick Richard, et « Une fleur m’a dit : c’est Noël aujourd’hui » sur une musique de Jo Akepsimas ; d’une pièce vocale très connue « Let it snow » remarquablement chantée et jouée par une jeune choriste sur un ukulélé (instrument à cordes pincées traditionnel des îles Hawaï) ; de pièces instrumentales comme « Comptine d’un autre été, l’après-midi » rendue avec finesse par une élève au piano et « L’enfant au tambour » interprété avec justesse par un collégien au hautbois. Accompagnés au piano par leur professeure de musique, les jeunes choristes ont magistralement conduit à son terme cette merveilleuse heure d’élévation spirituelle par le chant et la musique en interprétant quelques noëls profanes et sacrés intemporels tels que « Kling, Glöckchen », « Il est né le divin enfant » et « Douce nuit » en français, allemand et anglais.

A la fin du concert, le nouveau directeur du collège des Missions africaines, Olivier Bady, n’a pas manqué de remercier chaleureusement les jeunes choristes pour leur « investissement » tout au long de l’année et tous ceux qui dans leur environnement scolaire, familial et amical « partagent leur passion pour la musique et le chant », leur professeure et directrice de chœur Valérie Sonnendrucker pour « sa patience et sa passion » dans l’éducation des élèves au bel art de la musique et du chant, ainsi que les nombreux parents et amis des choristes pour leur présence, marquant ainsi leur soutien aux jeunes chanteurs pour le travail accompli. Il a remercié par ailleurs le Père Jacques Noirot pour l’accueil toujours chaleureux de ce concert de Noël dans la chapelle des Missions dont il est le responsable. « Chanter la paix et l’espérance dans un tel lieu a vraiment une charge symbolique et émotionnelle particulière », a-t-il conclu, avant d’inviter les jeunes choristes et tout l’auditoire au pot de l’amitié (vin chaud, jus de fruits et gâteaux) offert dans la cantine du collège.

Autres heures musicales
La chapelle des Missions africaines de Haguenau devait, comme l’an passé, accueillir deux autres heures musicales proposées par le duo haguenovien « Couleur Coton » avec les élèves de son atelier de musique le samedi soir 19 décembre et le dimanche après-midi 20 décembre 2015. Outre les incontournables chants profanes et sacrés du temps de l’Avent, de Noël et du nouvel an que le duo de formateurs musicaux devait interpréter avec la maîtrise et la justesse qu’on lui (re)connaît, le programme comportait des prestations des jeunes élèves en solo, duo ou trio sur divers instruments.

Publié le 8 mars 2016 par Etienne Weibel