Haguenau : du gospel pour une bonne cause

La chapelle des Missions Africaines de Haguenau, si elle est avant tout un lieu cultuel, se transforme de temps à autre en espace culturel. C’est ainsi qu’elle a été, samedi 9 novembre 2913, le cadre approprié – grâce à sa bonne acoustique – d’une belle soirée vocale et musicale à but humanitaire. Le public était malheureusement clairsemé (une cinquantaine de personnes), le temps pluvieux et venteux ayant découragé de nombreux mélomanes.

Deux semaines après s’être produite avec succès à l’abbatiale Saints-Pierre-et-Paul de Wissembourg, la chorale haguenovienne Destination Gospel donnait un concert en la chapelle des Missions Africaines. Le spectacle était au profit de l’association PLEIA [1], pour laquelle cet ensemble vocal et instrumental a de fait été créé en 2009 par Maryse Paulus. Les dons récoltés à l’occasion de ces concerts gratuits sont en effet destinés à venir en aide à des enfants « d’ailleurs » particulièrement dans le besoin, et notamment à financer en partie les soins onéreux dispensés à un petit Togolais, Grégoire, qui souffre d’un grave handicap physique nécessitant plusieurs interventions chirurgicales.
Après le mot de bienvenue du Père Jacques Noirot, officiant de la chapelle, l’ensemble d’une vingtaine de choristes, hommes et femmes, sous la direction d’Elena Hurstel et avec accompagnement instrumental (guitare, batterie, piano, djembé), a délivré un émouvant message d’amour du prochain et d’espoir. Ils ont interprété avec sensibilité et entrain une sélection d’airs gospels plus ou moins connus, tels que Holy the Lamb, Song of Freedom, ou encore leur propre hymne Our Happiness is your Joy.

Quinze jours plus tard, c’est une sorte d’audition des élèves de l’Ecole de musique privée (EMP), fondée il y a peu d’années par le duo haguenovien Couleur Coton formé par Valérie et Jean-Luc Wehinger, qui s’est déroulée à la chapelle des Missions Africaines de Haguenau devant un auditoire bien fourni. Les musicien(ne)s en herbe ont ainsi eu l’occasion de révéler leur talent sur divers instruments en solo, en duo, en trio et en formation complète, en interprétant, avec une belle assurance déjà et beaucoup de sensibilité, des pièces et des airs essentiellement anglais. Couleur Coton s’est également produit et devait revenir dans la chapelle des Missions le soir de la Saint-Etienne pour un concert de Noël, avec son riche répertoire de ballades et de noëls traditionnels.

Entre-temps, le jeudi 12 décembre 2013, la chapelle a prêté son cadre au concert annuel de la chorale du collège des Missions Africaines, en présence d’un nombreux public de collégiens et de parents d’élèves. Sous la remarquable direction de leur professeure de musique et de chant Valérie Sonnendrucker, une quarantaine de jeunes choristes ont charmé l’oreille des mélomanes à travers un répertoire composé essentiellement de noëls sacrés et profanes véhiculant le message d’espérance, de fraternité et de paix de la Nativité du Christ.

[1] Pour Les Enfants d’Ici et d’Ailleurs.

Publié le 3 avril 2014 par Etienne Weibel