Haguenau : grand soleil sur la fête patronale

Le soleil rayonnait partout lors de la fête patronale de l’Immaculée Conception aux Missions Africaines de Haguenau, dimanche 4 décembre 2016 : à la voûte d’un ciel d’azur comme dans les cœurs des nombreux amis de la SMA et fidèles de la chapelle qui ont participé à la messe solennelle puis au traditionnel repas festif.

La célébration eucharistique dans une chapelle des Missions bondée a été présidée par le Père sma Ernest Klur, missionnaire depuis 1999 en Côte d’Ivoire après avoir œuvré pendant près de trente ans au Togo et au Congo et qui devait fêter son jubilé d’or sacerdotal le 6 janvier 2017 dans sa paroisse Sainte-Rita à Daloa, dans le centre-ouest du pays ivoirien. Il était assisté par le Père officiant de la chapelle, Jacques Noirot, et par l’abbé Jean-Marie Kientzler, précieux aide pastoral dans la communauté de paroisses St-Georges de Haguenau et St-Joseph de Marienthal. Ce dernier a également assuré la courte prédication, dans laquelle il a chanté une ode à Marie, mère de Jésus Sauveur et notre mère à tous, dont nous bénéficions des grâces et de la protection chaque jour de notre vie. La messe solennelle a été remarquablement animée et rehaussée par les chants des deux chorales de la chapelle réunies sous la direction d’Hubert Wohlfrom.

Toute l’assemblée, rejointe par d’autres proches et amis, s’est retrouvée ensuite au restaurant scolaire du collège des Missions Africaines, autour des tables dressées par les organisateurs membres de l’Association Saint-Arbogast des Missions Africaines, qui veille à l’entretien de la chapelle et soutient les œuvres missionnaires en Afrique et en Inde. Dans une salle de près de 250 convives, le président de l’association a pu saluer la présence des autorités civiles, religieuses et éducatives : le député-maire de la ville Claude Sturni et l’adjointe Simone Luxembourg [1], le maire honoraire Pierre Strasser, président du conseil de fabrique de la paroisse St-Georges, le curé-doyen Stanislas Kupczak, les abbés Pierre-Hubert Haag et Jean-Marie Kientzler et le jeune stagiaire ivoirien Jean-Paul, de la communauté de paroisses St-Georges et St-Joseph, accompagnés dans un bel esprit œcuménique du nouveau pasteur de la paroisse protestante Frédéric Gangloff, ainsi que le directeur du collège des Missions Africaines Olivier Bady.

De nouvelles dépenses
Après avoir rappelé que la chapelle des Missions Africaines de Haguenau, qui fêtait son centenaire en 2016, avait bénéficié l’année précédente d’une nouvelle peinture intérieure et de la mise aux normes de ses installations électriques (deux chantiers qui ont coûté plus de 30.000 euros), le président a informé l’assemblée que l’Association St-Arbogast a dû faire face en 2016 à de nouvelles dépenses suite au passage de la commission de sécurité au début de l’été : installation d’une nouvelle chaudière pour un montant de près de 12.000 euros en remplacement de l’ancienne à bout de souffle après vingt ans de service ; mise en place d’une main-courante surmontant la rambarde de la tribune d’orgue dont la hauteur n’était pas réglementaire ; acquisition de trois extincteurs supplémentaires et installation d’une alarme incendie. Par ailleurs, l’orgue a bénéficié d’un dépoussiérage provisoire par un facteur d’orgues local pour retrouver une certaine justesse de son et de ton. Le président a exprimé les remerciements et la reconnaissance de l’Association St-Arbogast aux participants du repas patronal dont le bénéfice contribuait en partie à couvrir ces dépenses supplémentaires.

Après la lecture d’une prière à saint Joseph, patron de l’Église universelle et second patron de la Société des Missions Africaines, dont une statue avec l’enfant Jésus dans son bras, fraîchement repeinte, se dresse désormais dans l’espace d’accès à la chapelle, les convives ont pu se régaler d’un succulent pot-au-feu. Quelque 180 lots d’une tombola richement garnie sont partis comme des petits pains. Cette journée festive s’est déroulée une fois de plus dans un bel esprit de partage et de fraternité, dans la convivialité et la bonne humeur, comme il se doit dans une grande famille telle que les Missions Africaines.

[1] Le premier adjoint et conseiller départemental André Erbs, malade, était excusé.

Publié le 21 mars 2017 par Etienne Weibel