Haguenau : une chapelle très prisée

La chapelle des Missions Africaines de Haguenau a prêté, en décembre 2016, son cadre ‘’familier et familial’’ et sa bonne acoustique à deux temps forts de musique vocale et instrumentale avec le traditionnel concert de Noël de la chorale des élèves du collège des Missions et un concert de solidarité donné par le groupe vocal « Salade Mixte » de la cité de Barberousse.

Le Noël de la chorale du collège des Missions
Une joyeuse effervescence régnait jeudi soir 8 décembre dans la chapelle des Missions Africaines ; elle résonnait des cris des élèves du collège que leurs parents, professeurs et amis avaient accompagnés nombreux pour assister à l’annuel concert de la chorale des collégiens sous la direction de leur professeure de musique et de chant Valérie Sonnendrucker. Et quand la nef fut soudain plongée dans l’obscurité pour accentuer le contraste avec le bain de lumière du chœur, sur les marches duquel avait pris place une cinquantaine de jeunes choristes, une pluie d’étoiles (spots lumineux des portables et autres sources de lumière) a inondé la nef au rythme de la pièce vocale et instrumentale Mad World introduisant le concert.

Puis se sont succédés, en première partie de concert, lectures de textes (dont un du pape François, Dans le cœur de chaque homme) et morceaux de musique (dont la célèbre Lettre à Elise de Beethoven) interprétés en solo ou en groupe, et délivrant un vibrant message de fraternité, de partage, de paix et d’espoir. La deuxième partie du concert était consacrée aux chants de Noël populaires et sacrés. Le chant Ta nuit sera lumière de midi, écrit par Michel Scouarnec, mis en musique par Joe Akepsimas et interprété par un groupe de solistes, a été suivi par un morceau entraînant extrait de Lakmé de Leo Delibes et exécuté en solo au hautbois, et par un Ave Maria peu connu mais joliment rendu sur un air récitatif.

Enfin, l’auditoire était invité à chanter de concert avec la chorale du collège des noëls éternels, populaires et sacrés, tels que Kling GlöckchenKlingelingeling, Les anges dans nos campagnes, Il est né le divin enfant, et comme final, bien entendu, Stille Nacht, rendu en français, en allemand et en anglais. A la fin du concert, sous les applaudissements nourris du public, les jeunes solistes instrumentistes ont été rappelés ; ils ont tant donné de leur temps et de leur énergie tout au long de l’année pour la préparation et la réussite de ce temps fort de musique vocale et instrumentale.

Le Père Jacques Noirot, officiant de la chapelle, a dit sa grande joie de pouvoir accueillir chaque année la très belle chorale du collège des Missions qui s’étoffe d’année en année, en compagnie de la direction et de la communauté éducative ainsi que des parents d’élèves et autres amis mélomanes. Il a souligné que « l’humanité n’est pas seulement faite de science, mais aussi de musique, de chant et de poésie ».

Le directeur du collège, Olivier Bady, s’est dit pour sa part « fier de diriger un collège accueillant autant de jeunes talents prometteurs qui ne demandent qu’à s’épanouir ». Il les a vivement remerciés, avec leur professeure Valérie Sonnendrucker, « pour ce très beau moment » et leur a souhaité, ainsi qu’à l’ensemble de l’auditoire, de très belles fêtes de fin d’année, avant de les inviter au restaurant scolaire du collège pour se régaler de petits gâteaux avec vin chaud, café, thé et autres boissons.

Pour un chien d’assistance de jeunes handicapés
Le lendemain soir, c’est le groupe vocal « Salade Mixte » de Haguenau, connu bien au-delà des frontières de l’Alsace du Nord, qui a pris possession du chœur de la chapelle pour donner un magnifique concert de bienfaisance et contribuer aux frais d’éducation d’un chien d’assistance pour handicapés.

Dans la nef d’une chapelle bondée avait pris place au milieu de la foule… un magnifique chien d’assistance avec lequel Patrick Wissen, ancien maître-chien au PSIG [1] de Haguenau, a présenté quelques démonstrations d’ordres du maître/obéissance et exécutions du chien en présence d’un jeune handicapé, sous les applaudissements nourris d’un public étonné et conquis. Membre de l’Association nationale d’éducation de chiens d’assistance pour personnes handicapées « Handi’Chiens », ce gendarme retraité s’investit avec passion depuis des années pour permettre à des handicapés d’avoir leur chien d’assistance. Grâce à son action sans relâche, cinq chiens ont déjà été remis à des personnes handicapées de la région. Son objectif est à présent de réunir les fonds nécessaires pour permettre à Lucas (19 ans, tétraplégique suite à un accident de voiture à l’âge de 7 ans) et à sa jeune sœur Chloé (17 ans, handicapée moteur de naissance), domiciliés dans le Kochersberg, de pouvoir bénéficier eux aussi d’un chien d’assistance, dont l’éducation sur deux ans revient… à 15.000 euros !

Conquis et séduit, l’auditoire l’a été également par la remarquable production de « Salade Mixte », qui a rendu avec justesse et brio de célèbres airs éternels mais aussi des noëls traditionnels, profanes, populaires et sacrés, en français, en anglais (et même en alsacien avec Wynàchtede Jean-Pierre Albrecht en ouverture et en final).

Avec des airs tels que Hallelujah de Léonard Cohen, Quand on n’a que l’amour d’Edith Piaf, Je voudrais être noir de Nino Ferrer ou What a wonderful world de Louis Armstrong, que les quatre amis Claude, Bernard, Pascal et Jean-Claude à la guitare, ont interprété avec maîtrise. Sans oublier Blowing in the wind de Bob Dylan, qu’ils ont rendu avec beaucoup de sensibilité, accompagnés par la voix cristalline de la jeune Emma de 9 ans, membre des « Gospels Kids », qui a par ailleurs chanté en solo Enfant de Palestine. Le groupe vocal a délivré un émouvant message de fraternité, de solidarité, d’amour et de paix. Ses prestations étaient entrecoupées par de touchants contes de Noël et autres histoires narrés par la conteuse Jeanine Ehrismann.

Le groupe a par ailleurs bénéficié de la complicité de la chanteuse B Drop (Brigitte Crenner) dont les qualités vocales ont contribué à relever encore le haut niveau de cette soirée musicale qui s’inscrivait dans une série de trois concerts de Noël de « Salade Mixte » pour la même bonne cause [2].

La Sainte-Geneviève des gendarmes
Signalons enfin que, fidèle à la tradition, la grande famille de l’unité territoriale de la gendarmerie de Haguenau, forte de quelque 130 personnes, a célébré sa sainte patronne Geneviève le 2 décembre en fin d’après-midi à la chapelle des Missions – avec un mois d’avance sur le calendrier, comme elle en a pris l’habitude pour des raisons d’organisation du service. C’est l’aumônier des armées Sylvain Steinmetz qui a présidé la célébration eucharistique, assisté par le Père Jacques Noirot. A l’issue de ce temps spirituel de recueillement et du souvenir, toute la compagnie s’est retrouvée pour le verre de l’amitié au restaurant scolaire du collège des Missions Africaines.

[1] Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie.

[2] Le premier a été donné le 2 décembre en l’église St-Ulrich d’Altenstadt, près de Wissembourg, et le dernier le 10 décembre en l’église St-Martin de Seebach.

Publié le 21 mars 2017 par Etienne Weibel