Héritages silencieux

Héritages silencieux

A l’occasion de l’exposition éponyme qui s’est tenue du 2 au 25 mai 2014 à la galerie Art Course à Strasbourg, le groupe d’étudiants du master Anthropologie et Ethnologie de l’université de Strasbourg, spécialisé en muséologie, a poussé l’aventure un peu plus loin en publiant le catalogue de l’exposition, point d’orgue d’un travail mené pendant près d’une année.

JPEG - 104 ko
Héritages silencieux
Photo Marc Heilig

La préface est signée par Roger Somé, professeur et directeur du master, et par Loriane Ezéquiel, étudiante : « La présente exposition tend à rendre compte d’un fait trop souvent ignoré : l’Alsace, par maints aspects, entretient des liens solides avec le continent africain depuis plusieurs siècles. (…) dons, legs, héritages sont parties prenantes des contacts entre l’Afrique et (…) Strasbourg ; la collection et ses objets font découvrir à celui qui les observe des époques, des lieux, des personnes, des cultures ou des événements qui ont façonné les deux territoires au cours de l’histoire. Un monde d’échanges et d’enrichissements mutuels est là, silencieux pour qui ne le voit pas, et pourtant tellement prodigue pour qui l’interroge ! »

JPEG - 128.9 ko
Photo Marc Heilig
JPEG - 107.3 ko
Photo Marc Heilig

Les Missions Africaines, sollicitées par les organisateurs de l’exposition, ont prêté quelque unes des œuvres rapportées d’Afrique par les missionnaires. Issues de l’Espace Africain de Haguenau mis en place par le Père Jacques Varoqui [1], elles ont pu ainsi vivre parmi d’autres collections, particulières ou non, telles que la collection ethnographique de l’université de Strasbourg, l’imposante collection Barth et quelques pièces du Musée Alsacien. Le Père Jacques Noirot, actuel responsable de l’Espace Africain, signe dans le catalogue un article sur l’art sénoufo et témoigne de l’interculturalité qui s’est mise en place au fil des années.

Le catalogue est disponible au prix de 12 euros sur demande à héritage silencieux

[1] Espace Africain, 1 rue des Missions Africaines, 67500 Haguenau. Voir aussi notre site Internet et archeographe

Publié le 16 mars 2015 par Valérie Bisson