Hommage à quelques ouvriers dont nous sommes les héritiers

Les chemins de Mgr Pierre Raffin, ancien évêque de Metz, et de Mgr Vincent Dollmann, auxiliaire de Strasbourg, se sont croisés au Togo. Tous les deux y ont séjourné durant le mois de juillet pour donner des retraites spirituelles et visiter des communautés chrétiennes. C’est une longue tradition qui lie ce pays aux deux diocèses de Metz et de Strasbourg d’où sont partis de nombreux missionnaires qui ont participé à la construction de l’Église et du pays.

JPEG - 177.1 ko
Mgr Dollmann, évêque auxiliaire du diocèse de Strasbourg, et Mgr Nicodème Barrigah, évêque d’Atakpamé, au Togo, entourant Mgr Raffin, évêque émérite du diocèse de Metz.

Le souvenir reste vif de Mgr Strebler, archevêque de Lomé, et de Mgr Lingenheim, évêque de Sokodé. Le relais est aujourd’hui assuré par les sœurs de la Divine Providence de Ribeauvillé et par les Pères des Missions Africaines, ainsi que des membres laïcs de la Communauté du Puits de Jacob de Plobsheim. Mais l’Alsace et la Moselle bénéficient également de la vitalité de l’Église togolaise en accueillant des prêtres et religieuses pour les études et pour le service dans les paroisses et les institutions.

Nous tenons à exprimer notre gratitude à nos vaillants missionnaires d’hier et d’aujourd’hui pour le don de l’évangile reçu.

Publié le 25 janvier 2016