Inauguration de la résidence Saint-Pierre-Claver

Une brochette d’élus départementaux et locaux, ainsi que de nombreux religieux et amis de la Société des Missions Africaines ont assisté, vendredi 8 avril 2011, à l’inauguration officielle de la résidence Saint-Pierre-Claver implantée sur le domaine des Missions Africaines à Saint-Pierre.

Saint-Pierre et Saint-Pierre Claver
Pour la réalisation de cette structure d’accueil de seniors autonomes, les initiateurs du projet ont eu l’idée de transformer des dépendances du château du Premier Empire sis au 32 rue Principale à Saint-Pierre, dont le corps principal abrite depuis les années 1980 un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) géré par les Missions Africaines.
La Société des Missions Africaines avait acquis le domaine du château le 10 mai 1920 pour en faire d’abord le petit séminaire, puis le grand séminaire des Missions Africaines, un institut de formation missionnaire sur les bancs duquel plusieurs générations de futurs religieux ont usé leurs fonds de culotte avant d’achever leurs études théologiques et d’être envoyés en terre de mission en Afrique. En 1969, les grands séminaristes ont rejoint Strasbourg pour suivre les cours à la faculté d’Etat de théologie catholique [1]. L’établissement de formation de Saint-Pierre a été transformé alors en maison de retraite médicalisée dont la direction et le personnel s’est progressivement laïcisé, Madame Yolande Fahrer en assumant actuellement la direction.

L’inauguration de la nouvelle résidence Saint-Pierre-Claver, aménagée dans une des dépendances du château, a été introduite par la bénédiction des lieux présidée par le Père Nestor Nongo Aziagbia, actuel supérieur du District sma de Strasbourg, en présence notamment du président du Conseil général du Bas-Rhin Guy-Dominique Kennel, du maire de Saint-Pierre Alfred Becker, vice-président de l’assemblée départementale chargé du pôle « aménagement du territoire », et du Père Jean-Paul Eschlimann, conseiller du District et président de l’association du Foyer des Missions Africaines de Strasbourg, maître d’ouvrage et gestionnaire de la nouvelle structure d’accueil des seniors. C’est un membre honoraire actif de la SMA, Adèle Furst, d’Obernai, qui est la gestionnaire de la nouvelle résidence.

Un agencement judicieux et fonctionnel
Suivit la découverte des lieux par la foule des invités. La résidence, conçue et aménagée par l’architecte André Pfrimmer, comprend au total une quinzaine de logements sur trois niveaux, dont cinq réservés aux membres religieux de la SMA et dix accessibles aux seniors laïques et subventionnés par le conseil général du Bas-Rhin à travers divers organismes d’aide à la réhabilitation et l’amélioration de l’habitat. Ces logements sont certes de surface modeste, mais leur agencement est judicieux et fonctionnel.
Lors du vin d’honneur offert dans la maison de retraite voisine, le Père Jean-Paul Eschlimann a retracé l’historique de l’implantation et de l’œuvre des Missions Africaines à Saint-Pierre et remercié les représentants du département et des organismes d’aide à l’habitat pour leur compréhension, leur diligente coopération et leur soutien financier.

Le maire de Saint-Pierre Alfred Becker, un « ami de toujours des Missions africaines », a exprimé son amitié, son estime et sa reconnaissance aux nombreux religieux et amis de la SMA présents, en rappelant que l’Alsace est une terre historique et féconde de missionnaires dont un grand nombre a été formé au grand séminaire des Missions Africaines dans sa commune de Saint-Pierre, avant sa transformation en maison de retraite. Il a rendu un hommage particulier au Père Roger Moritz, ancien supérieur provincial de 1968 à 1983, qui a dirigé le grand séminaire SMA à la fin des années 1960 avant de mener à bien, avec le soutien de la municipalité de Saint-Pierre et du département, le grand chantier de transformation du séminaire en maison de retraite médicalisée. Par ailleurs, le Père Moritz a assuré à partir de 1993 non seulement la direction de l’établissement d’hébergement des personnes âgées, mais encore la pastorale des paroisses de Saint-Pierre et de Mittelbergheim, auxquelles s`est ajoutée celle de Stotzheim en 2000.

Le président du Conseil général Guy-Dominique Kennel a, pour sa part, fait l’éloge de la sagesse et du travail de son « ami de longue date » Roger Moritz, « homme d’action et de conviction » dont il a relevé l’énergie communicative et l’énorme investissement dans la direction et la transformation en établissement de retraite de la maison des Missions Africaines de Saint-Pierre. Il a, par ailleurs, dit sa profonde émotion d’avoir pu assister au rituel de la bénédiction de la nouvelle résidence Saint-Pierre Claver - un acte de foi, de confiance et d’espérance qui devient malheureusement de plus en plus rare.

[1] Ils ont d’abord occupé les bâtiments n° 4 et 2 de la rue Le Nôtre, puis le Foyer des étudiants sma du Chemin de Doernelbrück, ouvert en octobre 1970.

Publié le 25 août 2011 par Etienne Weibel