Jean Perrin repose au Sanctuaire N-D de la Merci.

Le Père Jean-Marie Guillaume qui représentera le District de Strasbourg aux funérailles du Père Jean Perrin nous écrit.

C’est un départ qui libère notre fierté pour ce missionnaire très déterminé et très concret qui a eu la grâce de rester et de mourir au Togo sur le champ de mission auquel il a travaillé pendant plus de 60 ans.

Le Père Perrin avec son pendule, non seulement trouvait des sources, mais diagnostiquait les maladies et parfois soignait. On lui doit beaucoup de choses, il était universel… Il avait beaucoup de dons qu’il a su utiliser. Il était complètement sourd, comme deux pots, car on a deux oreilles, et il enseignait les gamins et gamines à jouer de l’orgue électronique !

Il n’acceptait pas de devoir vieillir et de ne plus rien faire et avait plein de projets dans la tête… Mais il était usé, et un jour il faut bien s’en aller. Il sera enterré dans le beau sanctuaire Notre Dame de la Merci qu’il a construit et que nous avons inauguré en juillet 2011.

Publié le 14 février 2017 par Jean-Marie Guillaume