Joseph Stauffer, de Patrick SCHNECKENBURGER

Patrick SCHNECKENBURGER, Joseph Stauffer. L’histoire retrouvée d’un missionnaire alsacien (1876-1952), L’Harmattan, Biographies, Série XIXe-XXe siècle, 2015, 553 p. 47€.
Disponible en librairie.

Tout le long des côtes du Golfe de Guinée, les vieux cimetières catholiques renferment les tombes de jeunes prêtres alsaciens. Ces traces sépulcrales inattendues laissent présager d’une histoire personnelle entre l’Alsace et l’Afrique. A travers le destin de Joseph Stauffer, l’un de ceux qui abandonnèrent leur Alsace natale pour évangéliser ce bout d’Afrique à l’orée du XXe siècle, l’auteur propose de relater quelques pages de cette épopée méconnue. Il tente d’abord de comprendre les raisons de l’exceptionnel mouvement missionnaire qui toucha cette petite région frontalière, et ce en reconstituant le contexte historique et l’environnement social auquel Stauffer et ses confrères furent soumis durant leur jeunesse. Puis, en mêlant anecdotes intimes aux enjeux idéologiques et géopolitiques d’une époque agitée, il rend compte de l’action de cet homme ordinaire tentant d’imposer son idéal à des peuples sous l’influence de coutumes ancestrales et de croyances animistes. Emaillant ce récit qui voit se développer une Eglise chrétienne en Afrique, de nombreux conflits de toute nature, plus ou moins violents, se font et se défont, façonnant ainsi l’histoire de cet homme, de sa communauté et d’une nation naissante.

Né à Itterswiller Bas-Rhin) en 1876, le Père Joseph Stauffer fut ordonné prêtre pour les Missions Africaines le 25 juin 1900. Son œuvre missionnaire s’est déroulée en Côte-de-l’Or, l’actuel Ghana, où il est resté 47 ans. Il était l’arrière grand oncle de Patrick Schneckenburger. Entre autres sources, celui-ci a puisé dans les archives de Strasbourg et de Rome des Missions Africaines. Il s’est en outre rendu au Ghana pour un voyage de recherche qu’il a relaté dans un article dans Terre d’Afrique en mars 2013, J’ai retrouvé la tombe de Burgeat.

Né en 1965 à Versailles, Patrick Schneckenburger vit à présent en Alsace, la terre de ses ancêtres. Docteur en science et diplômé de sociologie, il assouvit sa passion pour la recherche en écumant les archives. Après plusieurs projets de biographie qui durent être abandonnés par manque de sources, celui-ci vit le jour grâce à la richesse exceptionnelle des archives de la Société des Missions Africaines de Lyon. L’auteur travaille actuellement sur la vie d’un aventurier du XIXe siècle.

Publié le 24 avril 2015