Jubilés – 1963-2013

Dans l’avion qui le ramenait à Rome à la fin des JMJ de Rio, lors d’une interview à des journalistes, le Pape François disait que les jeunes sont « une appartenance, un tissu social dont font partie intégrante les personnes âgées : elles aussi, comme les jeunes, sont avenir d’un peuple parce qu’elles en constituent la mémoire ».

« En communion avec les vivants et les morts »
Ils étaient huit ordonnés prêtres pour le service de la mission en 1963, rattachés à la Société des Missions Africaines. Cinq sont déjà décédés. Jean-Pierre Bittmann, après un début de ministère enthousiaste et prometteur au Togo, a été attaqué par une maladie incurable qui l’a finalement emporté le 28 juin 1973 à 37 ans. Jean-Paul Schur, artiste, créateur des vitraux de Saint-Pierre, est décédé le 27 avril 1989 à 53 ans. Xavier Rasser, à la fibre humaniste et agricole, s’est investi dans le diocèse de Lomé pendant quelques années ; il est décédé le 3 mai 1991 suite à une longue maladie. Modeste Billotte, dit le lion, décédé le 3 août 1999 à 65 ans, a exercé son ministère entièrement en zone rurale dans le diocèse de Sokodé au Togo. Gaby Euvrard, mystique tourmenté par la pauvreté qui l’entourait, est mort usé à 63 ans, le 22 avril 1998, après trente cinq ans de vie aussi en zone rurale dans le nord Togo.

JPEG - 155.6 ko
Fête des Jubilés SMA 2013 à Saiont-Pierre.
Photo Marc Heilig

Mémoire vivante de la mission
Tels peuvent apparaître les missionnaires qui fêtent 50 ans de sacerdoce. Claude Rémond a donné un large écho du cheminement missionnaire de Pierre Kunegel dans l’homélie qu’il a délivrée à Artzenheim le 7 juillet 2013 à l’occasion de la célébration de son jubilé [1].

L’itinéraire de Claude Rémond lui-même n’en est pas moins fécond et source d’inspiration. Au lendemain de son ordination, il a dû d’abord rester quelques années comme professeur au collège des Missions Africaines à Haguenau où il s’est dévoué avec enthousiasme auprès des jeunes, mais il insistait pour partir en Afrique, la terre d’apostolat dont il rêvait. Il n’a pas été déçu lorsqu’en 1969 il a été nommé à la grande paroisse de Lomé-Nyekonakpoé où il s’est beaucoup plu et s’est beaucoup dépensé encore au service des plus jeunes… Mais au bout de 4 ans, en 1974, son dynamisme et son ouverture ont fait qu’il a été élu Supérieur régional pour deux mandats très fructueux, soignant l’accueil des nombreux passagers et des confrères à la maison régionale, visitant régulièrement chacun d’entre eux dans leurs diverses missions, les accompagnant dans leurs soucis et leurs projets… En 1983, il a été récupéré à l’administration provinciale comme conseiller provincial, vice-provincial, homme à tout faire, et à tout bien faire, chargé des medias… De 1989 à 2002, il est éditeur de la revue « Terre d’Afrique Messager » et de « Ralliement ». En 2002, il est transféré à Haguenau, responsable de la chapelle et de la promotion sma, et en 2007, il s’est fixé à Rothau, prêtre coopérateur dans la vallée de la Bruche où il s’est beaucoup dépensé et a été très apprécié. Aux dernières nouvelles, suite aussi à des accrocs de santé, il va prendre demeure à la maison Saint Pierre Claver, mais nous savons que Claude ne pourra pas se mettre en retraite et rester inactif… ne serait-ce que pour organiser des tarots ou des belottes.

JPEG - 114.6 ko
Les Jubilaires 2013.
De g. à dr. : Père Claude Rémond, Sœur Germaine Vieille, Père Pierre Kunegel, Sœur Marie-Thérèse Bôle-Richard et Père Jean-Marie Firdion.
Photo Marc Heilig

Jean-Marie Firdion , ordonné aussi à Saint-Pierre, a bien voulu se joindre à nous pour célébrer ses 50 ans de sacerdoce. Après des études de philosophie à l’université de Strasbourg, il a été professeur à Haguenau jusqu’en 1974. Il est parti ensuite en pastorale dans le diocèse de Metz et a rejoint le diocèse en 1977. Il a occupé plusieurs postes en paroisses et a été archiprêtre pendant plusieurs années. Officiellement en retraite à Yutz, sa région natale, il continue à y rendre service selon ses possibilités. L’enthousiasme de ses anciens paroissiens à organiser les célébrations de ses 50 années de sacerdoce témoigne de l’esprit de service et de dévouement qu’il a exercé à leur égard.

A nos confrères SMA nous associons les sœurs Notre Dame des Apôtres, présentes à la maison de retraite des Missions Africaines, qui sont deux, originaires du diocèse de Besançon, à célébrer leur jubilé.

Sœur Marie-Thérèse Bôle-Richard célèbre 60 ans de vie religieuse, une vie qu’elle a surtout passée en Afrique, au Bénin, en Côte d’Ivoire et au Niger. Après 5 ans en pastorale paroissiale à Migenne, dans l’Yonne, elle est arrivée à Saint Pierre il y a deux ans.

Sœur Germaine Vieille célèbre ses 50 ans de profession religieuse. Dès ses premiers vœux elle part pour le nord Bénin, Parakou et Boukombé où elle soigne les enfants de l’école et visite les villages pour les soins et la catéchèse. Elle revient en France en 1967 pour des études d’infirmière qu’elle couronne par le diplôme d’infirmière en 1972, ce qui lui permettra de tenir un dispensaire dans le diocèse de Djougou. Mais elle doit momentanément quitter son service auprès des malades pour exercer la fonction de régionale des NDA au Bénin. Elle retourne cependant à sa vocation d’infirmière dans le diocèse de Djougou, puis à N’Djamena, au Tchad. Entretemps, de 2006 à 2009, elle avait été en service auprès de ses sœurs aînées à la maison de retraite de Pommiers. Mais, éprouvée dans sa santé, elle revient définitivement en France, à Saint-Pierre en 2010.

Aux jubilaires SMA et NDA d’aujourd’hui nous avons associé les prêtres diocésains présents à la maison de retraite qui célèbrent aussi leur jubilé de diamant, l’abbé Albert Beck , un voisin, puisqu’il est originaire de Stotzheim, qui a rejoint la maison de Saint-Pierre en 2009, et l’abbé Charles Hochenedel qui célèbre ses 60 ans de sacerdoce, présent à la maison depuis 2011.

[1] Voyez cette homélie ci-après.

Publié le 2 décembre 2013 par Jean-Marie Guillaume