Le Centre Brésillac de Calavi a 25 ans

Se former à la Mission

Cette année, le Centre Brésillac pour l’Année Spirituelle Internationale SMA a 25 ans d’existence, depuis septembre 1987, date de l’arrivée des 12 premiers séminaristes venus d’Afrique, d’Europe et d’Inde. L’équipe de formation était composée du P. Georges Fonteneau (Province de Lyon), du P. Giacomo Ubialli (Province d’Italie) et du P. Michael O’Shea (Province d’Irlande).

Statistiques

Durant cette période, le Centre Brésillac a préparé plus de 307 séminaristes SMA au serment temporaire pour devenir missionnaires en Afrique et auprès des Africains, surtout de populations qui, aujourd’hui encore, ont besoin du témoignage de l’amour sans frontière du Christ, comme les Pygmées de Centrafrique ou les Kamberis du Nigeria Nord. D’anciens séminaristes du Centre Brésillac assurent en outre un ministère de responsabilité à tous les niveaux de la SMA : Vicaire Général, supérieurs des entités etc. Depuis septembre, deux ont été appelés au ministère de l’épiscopat en Centrafrique.
Cette année académique (2012-2013), nous avons commencé avec 22 séminaristes : 1 du Bénin, de Pologne, du Kénya et de Tanzanie ; 2 du Togo, d’Inde et du Congo ; 4 de Centrafrique, de Côte d’Ivoire et du Nigeria. Dans l’équipe de formation, nous sommes 5 Pères : James Shimaba de Tanzanie, Raja Lourdusamy d’Inde, Pierre Garreau de France, Wilfried Kouijzer de Hollande et Basil Soyoye du Nigeria.

JPEG - 63.3 ko
L’Année Spirituelle Internationale SMA 2012-2013.
Photo Basil Soyoye

Caractère international

L’éducation à l’ouverture aux autres cultures est une caractéristique particulière de l’Année Spirituelle Internationale (ASI). La différence de culture est plus un enrichissement qu’une source de divisions. Très tôt, dès la première semaine, est proposé un travail sur la vie multiculturelle pour assurer une gestion positive des préjugés naturels qui accompagnent chacun des membres de la communauté. Cette possibilité de vie commune, qui dépasse le multiculturel et tend à l’interculturel, est une des plus belles expériences dont témoigne la vie au Centre Brésillac. C’est une dynamique que nos séminaristes apprécient beaucoup et qui les prépare à la mission Ad-Extra de demain sur un continent où les différences culturelles sont encore source de guerres.
Le programme du Centre Brésillac est partagé entre la prière, qui est au cœur de l’ASI, le travail et les études. Du temps est aussi consacré au sport et à l’étude d’une seconde langue (le français pour les anglophones et l’anglais pour les francophones), ainsi qu’au développement des aptitudes et des talents des séminaristes, qui ont en outre une sortie le dimanche après-midi. La croissance humaine et spirituelle de chacun est assurée par l’accompagnement spirituel et personnel qu’assurent les membres de l’équipe de formation. Pour chaque Père, c’est un privilège d’être associé au cheminement de nos jeunes frères, futurs missionnaires SMA.

Amis et bienfaiteurs

Il est important de souligner ici l’importance des amis du Centre Brésillac. Certains soutiennent notre mission de leurs prières et de dons en nature et en argent depuis la création de l’ASI. Grâce à nos bienfaiteurs, nous pouvons assurer le complément nécessaire à l’effort de la SMA, qui s’investit pour la bonne marche de ce programme. Action de grâce à Dieu qui a permis cette œuvre de formation spirituelle depuis un quart de siècle. Merci aux 19 pères SMA qui se sont donnés pendant cette période. Félicitations aux autorités SMA qui ont conçu et créé ce Centre. Saluons encore la mémoire du Cardinal Bernardin Gantin et de Mgr. Isidore De Souza. Ensemble, avec la grâce de notre Dieu qui reste toujours fidèle, nous sommes sûrs que l’œuvre va continuer, pour la gloire de Dieu et pour le bien de la mission.

Publié le 26 août 2013 par Basil Soyoye