Le Dieu des Chrétiens

Fête de la Sainte Trinité

Première lecture
Lecture du livre de de l’Exode
Le Dieu tendre et miséricordieux se révèle à son peuple. (Ex 34, 4b-6.8-9)

Moïse se leva de bon matin, et il gravit la montagne du Sinaï comme le Seigneur le lui avait ordonné.
Le Seigneur descendit dans la nuée et vint se placer auprès de Moïse. Il proclama lui-même son nom ; il passa devant Moïse et proclama :
« Yahvé, le Seigneur, Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de fidélité. »

Aussitôt Moïse se prosterna jusqu’à terre, et il dit :
« S’il est vrai, Seigneur, que j’ai trouvé grâce devant toi, daigne marcher au milieu de nous. Oui, c’est un peuple à la tête dure ; mais tu pardonneras nos fautes et nos péchés, et tu feras de nous un peuple qui t’appartienne. »

Psaume
(Ps Dn 3, 52, 53, 54, 55, 56)

Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères :
R/ À toi, louange et gloire éternellement !

Béni soit le nom très saint de ta gloire :
R/ À toi, louange et gloire éternellement !

Béni sois-tu dans ton saint temple de gloire :
R/ À toi, louange et gloire éternellement !

Béni sois-tu sur le trône de ton règne :
R/ À toi, louange et gloire éternellement !

Béni sois-tu, toi qui sondes les abîmes :
R/ À toi, louange et gloire éternellement !

Toi qui sièges au-dessus des Kéroubim :
R/ À toi, louange et gloire éternellement !

Béni sois-tu au firmament, dans le ciel :
R/ À toi, louange et gloire éternellement !

Deuxième lecture
Lecture de la seconde lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens
Dans l’amour trinitaire. (2Co 13, 11-13)

Frères,
soyez dans la joie, cherchez la perfection, encouragez-vous, soyez d’accord entre vous, vivez en paix, et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous.
Exprimez votre amitié en échangeant le baiser de paix. Tous les fidèles vous disent leur amitié.

Que la grâce du Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu et la communion de l’Esprit Saint soient avec vous tous.

Évangile
« Dieu a tant aimé le monde... » (Jn 3, 16-18)

Acclamation :
Alléluia. Alléluia. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit : au Dieu qui est, qui était et qui vient ! Alléluia [1].

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle.
Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.
Celui qui croit en lui échappe au Jugement, celui qui ne veut pas croire est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Textes liturgiques © AELF
AELF

Homélie
Le Dieu des Chrétiens.

« Que la grâce du Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu et la communion de l’Esprit-Saint soient avec vous tous [2]. »

La fête de la Sainte Trinité nous fait entrevoir ce qu’est notre Dieu, le Dieu des chrétiens, un Dieu qui est amour, famille, communion, qui veut faire entrer toutes les personnes humaines, et même l’univers entier, dans son amour. « Lumière est le Père, lumière le Fils, lumière l’Esprit-Saint… Les trois en effet sont une seule lumière, unique, non séparée, mais unifiée en trois personnes, sans confusion [3]. » Les textes de la liturgie de ce jour, même s’ils sont très courts, sont remplis d’une intensité très forte. Ils nous invitent à la contemplation, à la joie, au partage de la paix et de l’amour.

Même s’il est au dessus de la « nuée », supposé inaccessible et invisible, Dieu n’est pas impersonnel. Il entre en relation avec ceux qu’il aime. Il fait alliance avec son peuple, et par delà son peuple, avec toute l’humanité. Son nom est Yahvé, celui qui est, celui qui existe de toujours à toujours, d’après la première lecture, le passage du livre de l’Exode qui raconte la rencontre de Moïse avec Dieu. Il n’est pas le Dieu de la colère. « Il est tendre et miséricordieux, plein d’amour et de fidélité. » Le « peuple à la tête dure », peuple de pécheurs, trouve grâce devant lui et fait partie de son amour car il lui appartient.

Ce Dieu qui est amour et qui aime le monde a envoyé dans ce monde son « Fils unique », rappelle Saint Jean dans l’évangile : « ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais obtiendra la vie éternelle ». L’amour du Père pour le monde s’est manifesté dans la vie donnée de son fils, qui est mort et ressuscité pour nous sauver.

Notre foi en ce Dieu amour est source de joie et de bonheur : « soyez dans la joie », écrit Saint Paul dans le passage de la deuxième lettre aux Corinthiens, utilisé aujourd’hui comme deuxième lecture. L’amour de Dieu que nous découvrons ainsi nous pousse à correspondre à ce don qui nous est proposé et à nous comporter en véritable enfant de Dieu. Il nous pousse ainsi à « rechercher la perfection », à vivre en harmonie comme membres de la même famille des enfants de Dieu : « soyez d’accord entre vous, vivez en paix, et le Dieu d’amour sera avec vous ».

Puisse l’Eucharistie que nous célébrons, à laquelle nous sommes accueillis dans la grâce du Seigneur Jésus Christ, l’amour du Père et la communion de l’Esprit-Saint, renouveler notre certitude d’appartenir au peuple de Dieu et nous aider à approfondir notre communion avec ceux et celles qui vivent avec nous et autour de nous.

[1] Cf. Ap 1, 8.

[2] 1 Co 13, 13.

[3] Syméon, le Nouveau Théologien, 1er-2e s, hymne 33.

Publié le 10 juin 2014 par Jean-Marie Guillaume