Le Père Auguste Hermann pendant la guerre de 1914-1918

En 2014, où l’on célèbre le centenaire du début de la guerre 1914-1918, les media vont nous présenter des documents provenant de toutes les archives qui peuvent en fournir, pour nous remémorer l’ambiance qui existait à cette époque. Les archives SMA de Rome possèdent quatre feuillets manuscrits (soit huit faces),de la main du P. Hermann, intitulés « Dix-huit mois au Cameroun ».
Ces pages sont entrées dans nos archives en 1972 : c ’est probablement ce qui explique que le P. Guilcher, écrivant une biographie de six pages de Mgr Hermann qui vient de mourir le 9 avril 1945 à Lomé, les ignore. Car il révèle seulement : « (En 1914) il est à Lagos, où les Anglais procèdent à la levée de troupes indigènes et à la formation d’un corps expéditionnaire pour une campagne au Cameroun. Il y a beaucoup de catholiques parmi les soldats indigènes, il y en a également parmi les Britanniques. Le P. Hermann est adjoint au corps expéditionnaire en qualité d’aumônier. La campagne militaire au Cameroun fut de courte durée [1] ». Nul doute qu’il aurait cité bien d’autres détails s’il avait eu connaissance de ce texte.

Qu’avait fait le Père Hermann jusqu’alors ? Il est né à Turckheim le 8 décembre 1879. Il fait toutes ses études secondaires aux Missions Africaines : Keer (aux Pays Bas), puis Chamalières. Et enfin le grand séminaire du « 150 » (cours Gambetta, à Lyon), où il est ordonné prêtre en 1902. Première affectation : professeur à Chamalières. En 1904, c’est le départ en Afrique.
Pendant dix ans, c’est un missionnaire heureux dans la brousse du Jebou (Nigeria), où il se lance dans l’étude de la langue locale et de l’anglais. Le 2 août 1914, c’est la déclaration de la guerre. Voici le texte intégral de son témoignage [2].

[1] Écho des Missions Africaines, n° 2, 1946, p. 11-16.

[2] Le Père Pierre Trichet sma, qui présente cette relation du Père Hermann, est Archiviste Général à Rome.

[3] Sa nomination de Vicaire apostolique eut lieu le 20 mars 1923. Ce texte a donc été rédigé après cette date.

Publié le 16 avril 2014 par Pierre Trichet. Auguste Hermann