Les adieux au Père Nestor

Le départ d’Alsace du Père Nestor Désiré Nongo Aziagbia, nommé évêque de Bossangoa dans son pays natal de Centrafrique, a donné lieu à plusieurs temps d’action de grâces et de fête en juin et en juillet 2012, tant au niveau du District sma de Strasbourg dont il était le supérieur depuis trois ans qu’à celui de la communauté de paroisses « Terre de Missions » dont il était le chargé d’âmes depuis quatre ans.

Un temps particulièrement fort de cette série d’adieux au jeune futur évêque de 42 ans a été la journée de clôture de l’année pastorale fixée au 1er juillet dans le calendrier liturgique de la communauté de paroisses « Terre de Missions » qui rassemble les communautés catholiques de Weitbruch, Gries, Kurtzenhouse, Niederschaeffolsheim et Harthouse. La célébration interparoissiale, dimanche 1er juillet, dans l’accueillant cadre de l’église Saint-Gall de Weitbruch, a atteint cette année une dimension exceptionnellement festive et émotionnelle en raison du départ du pasteur de la communauté, le Père sma Nestor Nongo, qui devait être ordonné évêque de Bossangoa en République centrafricaine trois semaines plus tard.

Une grande assemblée de paroissiens avait comblé l’église pour manifester au curé partant affection, gratitude et reconnaissance, sentiments à l’expression desquels se sont associés les autorités municipales des différentes communes ainsi que les responsables des conseils de fabrique et des associations et mouvements paroissiaux. Dans son homélie, le Père Nestor, se fondant sur la première lecture du jour tirée du Livre de la Sagesse [1], a exhorté les fidèles à ne jamais cesser d’œuvrer pour la vie et ne jamais se laisser entraîner par la dynamique de la mort.

Les offrandes de l’Eglise universelle
De nombreux enfants de toute la communauté de paroisses ont formé la procession des offrandes sous le signe de l’universalité de l’Eglise [2]. En costume alsacien ou en pagne africain, ils ont présenté les offrandes à l’autel au rythme d’un chant congolais, établissant ainsi à leur façon un pont symbolique et fraternel entre les diocèses de Strasbourg et de Bossangoa. Outre leurs cahiers de religion soigneusement tenus, ils ont offert au Père Nestor une crosse épiscopale richement et finement décorée.

La célébration eucharistique a été rehaussée par les prestations de circonstance des chorales réunies de la communauté de paroisses. Elle s’est achevée par les interventions de plusieurs responsables paroissiaux et municipaux qui ont dit toute la joie et la satisfaction qu’ils ont eu de travailler avec le pasteur partant - un homme ouvert, disponible, sincère, conciliant - et ont relevé l’énorme investissement personnel qu’il a consenti depuis quatre ans tant dans la vie paroissiale que communale, en plus de ses responsabilités de supérieur du District de Strasbourg de la Société des Missions Africaines.

Le Père Nestor a, pour sa part, exprimé ses remerciements et sa gratitude à ses paroissiens qui l’ont bien soutenu matériellement et moralement dans sa charge pastorale. Il les a par ailleurs rassurés en annonçant son remplacement par un jeune confrère sma, le Père Justin Ketté, qui résidait jusqu’ici à la maison sma du Zinswald, près de Hommarting en Moselle, où il assurait la pastorale dans certaines paroisses alentour.

Avant la bénédiction finale, le Père Nestor a été envoyé en mission dans son pays natal, au nom de toute la communauté, par son adjoint à la tête du District sma de Strasbourg, le Père Jean-Pierre Frey qui assurera la fonction de supérieur du District : « Nestor, désormais, ne nous appartient plus ; il appartient au diocèse de Bossangoa ! »

D’autres honneurs
Des moments festifs en l’honneur du jeune évêque ont également eu lieu dans les communautés de Pères des Missions Africaines à Haguenau, à Saint-Pierre [3], au Zinswald et au siège du District à Strasbourg. Lundi 18 juin, le Père Nestor Nongo a été l’hôte d’honneur de l’Association Saint-Arbogast des Missions Africaines de Haguenau, qui assure l’entretien de la chapelle des Missions consacrée à l’Immaculée Conception et qui soutient aussi financièrement les œuvres missionnaires en Afrique et en Inde.

La soirée apéro-rosbif en présence des membres du comité de l’association et de Pères de la communauté sma de Haguenau s’est déroulée dans un franc esprit d’amitié et de convivialité. Le président Etienne Weibel et la secrétaire-trésorière Lily Bucher, tous deux par ailleurs membres d’honneur actifs de la sma, en ont profité pour offrir au partant, au nom de l’association, un beau calice avec coupelle en grès gris de Betschdorf, coupelle gravée des insignes épiscopaux et de l’année 2012.

Le président a dit la joie et la fierté des amis de la chapelle et des missions de voir reconnues par Rome les capacités pastorales et théologiques et les grandes qualités humaines du Père Nestor avec sa nomination comme évêque, et en même temps leur profonde tristesse de le voir quitter l’Alsace où il aura été une source de lumière et d’espérance dans la vie de tous les frères en Christ qu’il a côtoyés. La dégustation de desserts aussi variés que délicieux préparés avec amour par les femmes du comité a été la cerise sur le gâteau de la soirée.

Dimanche 24 juin, le Père Nestor a pris congé des fidèles du quartier et des amis des Missions Africaines en célébrant à la chapelle des missions de Haguenau les deux offices dominicaux. Le produit des quêtes était destiné à son œuvre épiscopale et pastorale dans le diocèse de Bossangoa. A l’issue de la grand-messe de 10 heures animée exceptionnellement par les deux chorales de la chapelle réunies sous la direction d’Eugène Wigand, membre honoraire sma, l’Association Saint-Arbogast a invité toute l’assemblée – comme de coutume ces dernières années avant les grandes vacances – au verre de l’amitié sur la place entre la chapelle et la Maison des Pères. Le futur jeune évêque y était bien entendu la personne la plus courtisée et la plus entourée pour immortaliser sur la pellicule sa présence et son séjour parmi nous.

[1] « Dieu n’a pas fait la mort… Il a créé toutes choses pour qu’elles subsistent… La mort ne règne pas sur la terre, car la justice est immortelle. »

[2] Catholique signifie bien « universel ».

[3] Lire le compte rendu de la fête du jubilé du 26 juin.

Publié le 24 octobre 2012 par Etienne Weibel