Les conteneurs de la mission

Les « conteneurs » envoyés à partir de notre région vers le Tiers-Monde sont loin d’être missionnaires… Au lieu de faire avancer le Royaume, ils perturbent l’économie locale en fournissant gratuitement ce que l’on achète normalement sur le marché local, qui périclite par le fait même ! Donc, ici encore, c’est la fin du marché de proximité, envahi et paralysé par le supermarché de la mission… et je ne parle pas du coûteux tourisme soi-disant missionnaire qui envoie des dizaines de visiteurs qui veulent voir et sentir « leur mission » et qui dépensent des sommes qui auraient réglé bien des problèmes si l’on avait donné l’argent de la main à la main : 10 touristes, à raison de 1000 €, cela fait 10 000 €, et c’est six millions de Francs cfa. Faut-il payer ce prix-là pour tranquilliser les consciences ou se dire auxiliaire de la mission ? Ou encore faire rêver les organisateurs ? Appelons les voyageurs des voyageurs, mais ne les déguisons pas en bons Samaritains par et pour une fausse motivation ! Selon le désormais vieil adage, il ne suffit pas de leur donner un poisson, il faut encore leur apprendre à pêcher, et ainsi à devenir autonomes. Encore une affaire de discernement !

Publié le 25 novembre 2013