Notre monde est confié au meilleur responsable.

Christ Roi

Première lecture
Lecture du livre du prophète Daniel
« Sa domination est une domination éternelle. » (Dn 7, 13-14)

Moi, Daniel,
je regardais, au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d’homme ; il parvint jusqu’au Vieillard, et on le fit avancer devant lui. Et il lui fut donné domination, gloire et royauté ; tous les peuples, toutes les nations et les gens de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite.

Psaume
(Ps 92 (93), 1abc, 1d-2, 5)

R/ Le Seigneur est roi ; il s’est vêtu de magnificence.

Le Seigneur est roi ;
il s’est vêtu de magnificence,
le Seigneur a revêtu sa force.

Et la terre tient bon, inébranlable ;
dès l’origine ton trône tient bon,
depuis toujours, tu es.

Tes volontés sont vraiment immuables :
la sainteté emplit ta maison,
Seigneur, pour la suite des temps.

Deuxième lecture
Lecture de l’Apocalypse de saint Jean
« Le prince des rois de la terre a fait de nous un royaume et des prêtres pour son Dieu. » (Ap 1, 5-8)

À vous, la grâce et la paix, de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts, le prince des rois de la terre.

À lui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, qui a fait de nous un royaume et des prêtres pour son Dieu et Père, à lui, la gloire et la souveraineté pour les siècles des siècles. Amen. Voici qu’il vient avec les nuées, tout œil le verra, ils le verront, ceux qui l’ont transpercé ; et sur lui se lamenteront toutes les tribus de la terre. Oui ! Amen !

Moi, je suis l’Alpha et l’Oméga, dit le Seigneur Dieu, Celui qui est, qui était et qui vient, le Souverain de l’univers.

Évangile
« C’est toi-même qui dis que je suis roi. » (Jn 18, 33b-37)

Acclamation :
Alléluia. Alléluia. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Béni soit le Règne qui vient, celui de David, notre père. Alléluia [1].

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
En ce temps-là, Pilate appela Jésus et lui dit : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien d’autres te l’ont dit à mon sujet ? » Pilate répondit : « Est-ce que je suis juif, moi ? Ta nation et les grands prêtres t’ont livré à moi : qu’as-tu donc fait ? » Jésus déclara : « Ma royauté n’est pas de ce monde ; si ma royauté était de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. En fait, ma royauté n’est pas d’ici. » Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C’est toi-même qui dis que je suis roi. Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix. »

Textes liturgiques © AELF
AELF

Homélie
Notre monde est confié au meilleur responsable.

L’ONU n’a pas de président permanent. Elle ne dispose que d’un secrétaire qui n’a pas de véritable pouvoir. C’est pourquoi notre monde est ravagé par des guerres interminables. Pourtant, les lectures de ce jour nous rappellent une grande vérité de notre foi chrétienne : notre monde est confié au grand responsable, et même au meilleur responsable. C’est un humain, et pourtant un humain tout à fait à la hauteur de sa tâche, car il est aussi le Fils de Dieu Lui-même.

Reprenons l’évangile. Jésus a répondu à Pilate que, en effet, il était roi. Pas un roi qui s’impose par les armes, mais un roi qui s’impose par l’éclat de la vérité. C’est pourquoi la 1ère lecture disait que « sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas ».La deuxième lecture explique encore : « Il nous a délivré de nos péchés par son sang et Il a fait de nous un royaume et des prêtres pour Son Dieu et Père. » C’est facile à comprendre : Jésus-Christ mérite bien d’être le responsable de l’humanité, puisqu’Il l’a délivrée du mal.

Chers amis, ceci ouvre pour tous les croyants une immense espérance. Plus besoin d’avoir peur ! Car notre Responsable est doté d’une puissance totale et d’une sagesse complète. Et ceci au service de Son amour infini. Nous sommes encore, il est vrai, dans le trouble et l’incertitude. Mais c’est parce que notre Roi veut nous laisser à notre liberté humaine.

Chers frères et sœurs, ceci appelle notre collaboration. Oui, la joie de collaborer avec notre Roi pour la construction définitive de notre Humanité dans la justice et dans la fraternité parfaite. C’est le but de nos destinées terrestres de fils et filles de Dieu. Jouons donc ce rôle merveilleux plus que dans notre passé. Ceci par le service de nos familles, de nos communes, de nos paroisses. Sans oublier nos frères et sœurs les réfugiés, qui vont nous aider à établir le règne du Christ, un règne de justice, d’amour et de paix.

Nous en avons le symbole et la préparation par notre offrande du Corps et du Sang de Jésus-Christ, notre Roi pour l’éternité. Amen.

[1] Cf. Mc 11, 9b-10a.

Publié le 16 novembre 2015 par René Soussia