Nous abaisser pour donner une chance à la paix

Mgr Nestor Nongo Aziagbia, évêque de Bossangoa (RCA), parle des ses espoirs pour le rétour à la paix en Centrafrique.

« La paix n’a pas de prix. Nous devons aller au-delà des ressentiments et des blessures. Il nous faut nous abaisser devant l’autre pour donner une chance à la paix. Personne ne sortira vainqueur si nous continuons dans une logique de violence et de représailles. Tout Centrafricain conscient de la situation devrait s’engager corps et âme pour rétablir ce climat de confiance. Lui seul permettra le retour à la paix, à la sécurité et la reconstruction du pays. »
dans La Croix du 6.01.2014.

« La situation sociopolitique semble désespérée. Néanmoins (…) Dieu se fait l’un de nous dans sa petitesse, dans l’humilité et la fragilité. Il nous élève de notre déchéance pour nous combler de sa gloire. Je reste confiant que cette espérance ne sera pas déçue en ce qui concerne le peuple centrafricain. Le Seigneur qui se penche sur le pauvre, l’orphelin et la veuve, essuiera certainement les larmes des yeux de ses enfants et leur apportera sa joie. »
Lettre de Noël 2013.)

« Quand j’entends le chant joyeux des enfants et leur cri d’insouciance qui percent la pesanteur du drame pesant sur les déplacés, je crois que le message de bonheur apporté par l’Enfant dans l’étable de Bethlehem est pour tout homme. Oui, Emmanuel-Dieu est avec nous, même dans notre tristesse. »
Vœux de Noël 2013.

Publié le 3 avril 2014 par Nestor Nongo Aziagbia