Nouvelles de la région SMA Côte d’Ivoire. Korhogo

A Korhogo, on s’est contenté de regarder de loin l’orage. Nous avons continué de nous réunir chaque semaine entre SMA, et même s’il y a eu l’apport de quelques déplacés, la vie des paroisses n’a pas été troublée.

Quelques événements tout de même sont venus nous rappeler l’ouest ou Abidjan : le 7 avril, le Père Pageaud et le Père Mathias Kinda débarquent inopinément au « Rendez-Vous SMA », transportés par le Père Francis Sams, recteur du séminaire de Katiola. Le séminaire propédeutique d’Issia, comme tous les séminaires de Côte d’Ivoire, vient d’être fermé. Ses voitures ont été « réquisitionnées ». Paul et Mathias sont en route pour le Burkina ; Paul prendra l’avion pour la France à Ouagadougou.

Le 11 avril, une rumeur, vite confirmée, se répand dans notre quartier, de quelques rafales : Laurent Gbagbo a été pris. Le soir, il y a la célébration pénitentielle à la paroisse St Jean Bosco et, contrairement à l’habitude, très peu de monde… En ville, la CDCI, la grande surface commerciale, a été mise à sac, avec quelques autres boutiques. Mais rien d’autre ne se passe.

Les jours suivants nous apprennent la présence de Laurent Gbagbo à Korhogo, logé à la « résidence présidentielle ». le nom de Korhogo résonne un peu plus souvent dans les médias. Des barrages de planches et de rondins ferment certaines routes. Mais tout reste calme. Les gens sont davantage préoccupés par réouverture des banques et l’accès aux salaires impayés. Il s’agit, bien sûr, des fonctionnaires.

Les paysans, eux, s’efforcent de commercialiser leurs mangues qui mûrissent. Ils le font à crédit et à bas prix : le circuit habituel par Abidjan est encore hésitant et le transport par le Burkina et le Ghana coûte cher ! des pluies « hors saison », ou simplement précoces, viennent aussi lancer le début des travaux champêtres. Les villageois n’auront plus guère le temps pour la politique.

Dans les paroisses, Pâques reste le sommet de l’année pastorale, à laquelle l’évêque, à la mi-avril, a apporté comme un élan supplémentaire, avec ma Messe Chrismale le 18 avril, l’ordination de deux diacres à Napié le samedi 7 mai, l’ouverture du 40e anniversaire du diocèse le dimanche 8 mai. Peu à peu, la normalisation devrait faciliter le départ en congé de certains et renforcer l’hivernage pastoral des paroisses… pour un nouveau démarrage que nous espérons.

Publié le 25 août 2011 par Pierre Chassaigne