Parole et Mission

Et le Verbe s’est fait chair et
la parole a été donnée,
la Parole du Dieu de l’Amen [1]
qui est accueillie
au baptême
pour nous déclarer
fils et filles de Dieu ;

La Parole écoutée
qui devient réponse
à l’appel de Dieu ;
La Parole professée
qui devient témoignage ;
La Parole annoncée
qui devient Mission ;
La Parole proclamée
qui devient opérante ;
La Parole confessée
qui devient espérance ;

La Parole célébrée
qui devient eucharistie ;
La Parole accomplie
qui devient vie ;

La parole partagée
qui devient diaconie ;
La parole réciproque
qui devient dialogue ;
La parole silencieuse
qui devient contemplation.
Mais…

Que peut comprendre
celui qui n’est pas « dedans » ?
Rien !
Sauf s’il demande à… l’autre.

Ceux qui vont voir François, le pape,
sont-ils en recherche de sens ou de foi
ou de curiosité ?

Vatican II a crée un esprit
aussi important que les textes et les décrets,
un esprit d’ouverture – une esprit de proximité -
donc un appel
aussi important que les textes et les décrets.
François le pape fait de même,
il se fait proche.
Il faudrait « faire » comme lui,
créer une proximité,
même sans « parler » nécessairement
comme lui.

Et le Verbe s’est fait chair et
la parole a été donnée…
et reçue.
Une Parole créatrice
dans une communauté unie,
qui devient créatrice à son tour
pour être une Église en mission.

[1] Es 65, 15b-17 :
En faveur de mes serviteurs sera évoqué un Nom tout différent ;
quiconque voudra se bénir sur la terre se bénira par : « le Dieu de l’amen »,
quiconque jurera sur la terre jurera par : « le Dieu de l’amen ».
En effet, les détresses du passé seront oubliées,
oui, elles seront cachées à mes yeux.
En effet, voici que je vais créer des cieux nouveaux et une terre nouvelle ;
ainsi le passé ne sera plus rappelé,
il ne remontera plus jusqu’au secret du cœur.

Publié le 9 octobre 2013 par Jean-Pierre Frey