Présence de la SMA au Maroc

Dans l’Église Catholique au Maroc, nous sommes trois confrères de la SMA : le Père Gilbert Bonouvrie, de la province SMA des Pays-Bas, est depuis 25 ans à Agadir ; le Père Matteo Revelli, de la province d’Italie, à Fès depuis 5 ans ; et moi-même, Père Wladyslaw Penkala, du district en formation de Pologne, à El Jadida depuis 14 ans. Bien éloignés les uns des autres, nous sommes dans trois paroisses placées dans des régions différentes du pays.

JPEG - 122.6 ko
Étudiants africains catholiques au Maroc
Photo Wladyslaw Penkala

Nous accompagnons les communautés chrétiennes locales qui vivent leur foi et qui fonctionnent selon les rythmes d’une paroisse traditionnelle. Mais nous sommes surtout au service des migrants, des émigrés et des étudiants catholiques subsahariens venus faire des études dans les universités et instituts du pays. Les jeunes étudiants, issus de plusieurs nationalités, sont rattachés au diocèse de Rabat dans lequel nous travaillons. Ils donnent de la vitalité et de la force à notre Église au Maroc. Ils sont les témoins du Christ dans le milieu étudiant marocain, ils dialoguent et partagent avec leurs collègues d’étude. Leur présence anime également une célébration du dimanche grâce à la chorale africaine. Cela crée une ambiance qui rappelle celles des chorales d’Afrique Noire et, à nous autres missionnaires, notre vie, notre jeunesse et le travail dans ces régions.

JPEG - 166.3 ko
Étudiants africains catholiques au Maroc
Photo Wladyslaw Penkala

Nous vivons notre foi entre des hommes et des communautés qui sont marquées par leur appartenance aux traditions culturelles et spirituelles de l’islam et du christianisme. Nos communautés chrétiennes sont aujourd’hui composées de petits groupes, le plus souvent de personnes étrangères généralement présentes dans notre région pour des raisons professionnelles. Dans ce contexte, nos relations quotidiennes avec le Maghreb se situent plutôt au plan des engagements professionnels ou des rencontres de voisinage. Cependant, en raison des circonstances personnelles, certains d’entre nous vivent aussi des relations plus étroites qui naissent d’une longue présence au Maroc, d’amitiés anciennes ou plus encore de l’intégration dans une famille du pays, et sont entrés résolument dans des relations de confiance avec nos frères marocains. Nous voudrions les aider à comprendre comment le respect profond que nous leur portons est en même temps pour nous un moyen de vivre le témoignage que nous devons à Jésus-Christ.

JPEG - 103.2 ko
Les Pères Bonouvrie et Mendirola avec des étudiants africains catholiques au Maroc
Photo Wladyslaw Penkala

Ici, au Maroc, nous avons à mieux comprendre comment l’Évangile est aussi une Bonne Nouvelle de Dieu au sujet des hommes avec qui nous vivons et de quelle manière nous pouvons en rendre compte. Nous cherchons à discerner des aspects et des attitudes de vie caractéristiques pour vivre dans l’Esprit de Jésus la rencontre avec nos frères marocains. Je pense que chrétiens et non-chrétiens doivent répondre ensemble aux appels de l’Esprit pour que vienne le règne de Dieu. Tout homme, pendant son existence terrestre, est incité par l’Esprit à apporter sa participation au bien-être commun. Dans nos rencontres avec les musulmans, nous devons nous entraider pour répondre à notre vocation profonde. Ainsi nous participerons ensemble, chacun selon son appel propre, à cette croissance en plénitude des individus, des sociétés, et même de l’humanité tout entière.

JPEG - 165.9 ko
Le Père Penkala entouré d’étudiants africains catholiques au Maroc
Photo Wladyslaw Penkala

Nous, les missionnaires SMA, nous sommes heureux d’avoir cette grâce de vivre et travailler au Maroc avec des chrétiens et des musulmans pour le bonheur de tous. Pour nous, l’Évangile est un mystérieux dessein de la patience de Dieu. L’amour que nous avons pour la parole du Christ nous conduit à accueillir avec reconnaissance des valeurs humaines et spirituelles vécues par nos frères marocains.

Nul doute que Dieu est présent parmi nous quand nous nous faisons proches les uns des autres. Nous constatons avec joie chaque jour que, dans de nombreux endroits du Maroc et du Maghreb, des chrétiens et des musulmans savent établir entre eux des relations humaines et cordiales. De véritables amitiés naissent entre familles voisines, dans les relations de travail ou les engagements communs pour la justice, le service des pauvres et la promotion des valeurs culturelles... Par cette réflexion, je veux situer notre existence à l’intérieur de la vision de Foi qui nous habite au Maroc, afin de servir l’unité de notre regard spirituel et nos engagements quotidiens.

Publié le 5 septembre 2016 par Wladyslaw Penkala