Rencontre Sœurs NDA et Pères SMA

Le responsable de maison des Missions Africaines du Zinswald, a réservé un accueil des plus chaleureux aux jeunes Pères et Sœurs missionnaires de passage dans les locaux de Hommarting.

Les Pères en visite dépendent de la SMA, tandis que les Sœurs font partie de la congrégation Notre-Dame-des-Apôtres qui est présente aussi à Colmar et à la maison SMA de Saint-Pierre. Ils sont du reste en parfaite cohésion et se consacrent à leurs missions respectives. Néanmoins, et dans le but d’une bonne collaboration dans leur travail, ils se sont rencontrés afin de lier connaissance. Étant répartis sur l’ensemble du territoire, ils ont tenu, l’espace de 3 jours, à partager leur foi et leurs travaux.
Dans une joie, une paix et une sérénité communicatives, ils ont élaboré bien des projets. En dehors des nombreuses perspectives, les services et les repas africains, qu’ils ont concoctés eux-mêmes, ont été partagés en chants et en éclats de rire, dans une merveilleuse ambiance. Une demi-journée de trêve, la visite de Strasbourg, capitale européenne, figurait à leur programme.

Le rôle des Pères et Sœurs missionnaires
Dans les locaux du Zinswald résident à temps plein les Pères Lucien Derr, René Soussia, Antoine Brenklé, Arthur Becker. Tous interviennent au Zinswald même et dans les paroisses aux alentours lors des différents cultes et cérémonies. Les jeunes Pères, Albert Kouamé et Justin Inandjo, très prévenants, officient dans les communautés de paroisses Saint-Vincent-de-Paul du Plan Incliné et la communauté Saint-Fridolin de la vallée de la Zorn. Sœur Bernadette demeurant dans les environs, rend elle aussi de nombreux services.

Les quinze visiteurs des trois jours
Afin de parfaire leurs langues, ceux qui sont originaires d’un pays anglophone ont effectué leurs études dans un pays francophone, et inversement.
Ont fait le déplacement de Lyon, les Pères Dieudonné, de la communauté SMA de Lyon, Bernardin, curé de Barr, Justin, curé de Weitbruch. Le Père Ghislain, originaire de Côte d’Ivoire, en service à Lyon, exerce en parallèle, le métier de journaliste. Le Père Laurent, arrivant du Togo, est actuellement à Paris suite à des études de théologie à Abidjan. Un seul prêtre indien était présent, le Père Joseph, spécialiste en communication à la SMA de Lyon. Le Père Jean-Paul, en provenance du Togo, établi à Lyon depuis 3 ans, poursuit des études d’histoire de l’art. Le Père Rémy, natif de Côte d’Ivoire, se perfectionne dans l’étude de la Bible à l’université catholique de Paris. Le Père John, suite à ses études au Nigeria, réside à Nantes depuis un an ; il est au service des migrants en union avec le Secours Catholique.

Les souriantes Sœurs Joséphine et Rose, en provenance du Ghana, Sœur Victoria qui vient du Nigeria, sont toutes les trois animatrices pastorales à Lyon, plus précisément à Rillieux-la-Pape. Tandis que les tout aussi souriantes et sympathiques Sœurs Éliane et Suzanne sont établies à Nantes dans la paroisse Saint-Herblain ; elles s’investissent dans le centre socioculturel.

L’humilité de tous ces ecclésiastiques laisse toutefois apparaître un niveau de culture très élevé. Confortés de leurs échanges culturels, amicaux et ô combien humains, ils garderont, c’est certain, un merveilleux souvenir de leur passage au Zinswald.

d’après Le Républicain Lorrain du 3 janvier 2016

Publié le 8 mars 2016 par Fernande Gérard