Rittershoffen, le 26 octobre 2014

Les Missions Africaines ont célébré le bicentenaire de la naissance de leur fondateur, Monseigneur de Bresillac, fondateur de la Société des Missions Africaines et Serviteur de Dieu, en différents endroits : à Saint-Pierre, à Strasbourg-Cronenbourg avec la communauté tamoule et, plus récemment, le 26 octobre 2014 à Rittershoffen.

Au siècle dernier, la communauté de paroisses du « Hattgau » [1] a envoyé trois missionnaires en Côte d’Ivoire pour proclamer la Bonne Nouvelle : la Bonne Nouvelle que tous sont frères et sœurs, même avec des idées différentes, des nationalités différentes et des couleurs différentes.

Ils s’appelaient Antoine Jung (1917-1993), Marcel Singer (1927-2002), tous deux de Rittershoffen, et Georges Fix (1906-1982), de Stundwiller. Ajoutons aussi le Père Aloyse Rauner (1917-2012), de Hatten, qui n’a pas pu partir en Afrique mais a assuré un service missionnaire bien apprécié dans nos maisons de formation en Alsace. Ils ont été fascinés par l’idéal de Monseigneur de Marion Bresillac, qui a travaillé sur trois continents différents, idéal qui continue à inspirer beaucoup de jeunes.

La jeune génération aurait oublié ces missionnaires, mais les anciens se souviennent d’eux. Leur travail a porté beaucoup de fruits. Le souvenir de ces missionnaires qui ont travaillé en France comme en Afrique a réuni les fidèles de la communauté de paroisses du « Hattgau », leur curé François Nansounon, du Bénin, et des membres de la famille SMA, nationalités différentes dans l’église de Rittershoffen.

L’Eucharistie Sainte a été présidée par Jean-Marie Guillaume, qui a joué un rôle essentiel dans l’origine et le développement de la SMA en Inde et en Afrique. C’est lui qui a assuré la belle homélie qui vous est présentée ci-après. L’Eucharistie était concélébrée par des prêtres originaires de trois continents différents. Ce sont : Jean-Pierre Frey, qui a travaillé en Côte d’Ivoire, Antoine Lutz, qui a travaillé au Togo, François Nansounon, qui est le curé, et Francis Kalan qui a travaillé en Tanzanie.

Les fidèles apportèrent une participation active et la chorale a chanté extraordinairement bien. Après la messe, il y eût un apéritif suivi d’un repas. La présence en ce jour particulier de deux couples, Lilly et Roby Bucher et Marie-Thérèse et Albert Caer, a rappelé que les familles sont au cœur de l’Église. Elles participent elles-aussi à la mission de Jésus par leurs prières, leur soutien financier et leur vie exemplaire.

Ceux qui ont participé aux célébrations du bicentenaire à Rittershoffen sont repartis avec le message que la mission de Jésus est pour tous les âges et pour tous les peuples.

[1] Qui regroupe Hatten, Rittershoffen, Stundwiller…

Publié le 29 avril 2015 par Francis Madhan Kalan