Visite fraternelle du Supérieur général de la Société des Missions Africaines (15-25 mars 2017)

La Société des Missions Africaines est un institut international composé de membres d’origine géographique différente, formant des entités distinctes appelées districts-en-formation, districts ou provinces. Chacune de ces entités se donne une équipe de leaders pour se gérer sur le plan des engagements missionnaires et pastoraux, de la gestion de son personnel et de ses finances. À la tête de toute la Société se trouve le supérieur général et son conseil, élus pour un mandat de six ans au cours de l’assemblée générale rassemblant des délégués de toutes les entités.

JPEG - 119.2 ko
Le Père Fachtna O’Driscoll, Supérieur Général des Missions Africaines.
Photo André N’Koy

Selon les Constitutions et Lois de la SMA « le Supérieur Général et son Conseil exercent dans la Société une animation dynamique qui inspire ses membres, leur vie et leur travail missionnaires, s’assurent que chaque entité de la Société, où travaillent des membres, sont visités au moins une fois pendant la durée de leur mandat, favorisent la coopération à l’intérieur de la Société et mettent en œuvre les décisions de l’Assemblée Générale et du Conseil Plénier [1] ».

JPEG - 129.7 ko
Le Père Antonio Porcellato, Vice-Général des Missions Africaines.
Photo André N’Koy

C’est pour répondre à cette mission que le Supérieur général, Fachtna O’Driscoll, d’origine irlandaise, et Antonio Procellato, d’origine italienne, vicaire général, ont visité les différentes communautés sma rattachées au district de Strasbourg. Dans le cadre de cette visite, ils ont passé une ou plusieurs journées en chaque maison, Haguenau, Zinswald, Saint-Pierre, Strasbourg, prenant du temps pour un long échange avec la communauté locale et parfois individuellement avec les personnes. Il y eut beaucoup de joie et de soucis partagés durant cette visite.

JPEG - 138.2 ko
Visite du Conseil Général à Haguenau.
Photo André N’Koy

La SMA à Haguenau

Ils sont arrivés à Haguenau le 18 mars en fin de matinée et ont pu vivre la journée porte-ouverte du collège des Missions Africaines, rencontrer le directeur et quelques membres de l’équipe pédagogique et du conseil d’administration. Ils ont pu mesurer ainsi la vitalité et le dynamisme de l’établissement. Ils ont pris connaissance des projets de développement du collège en vue de la création d’un complexe sportif plus adapté et du renforcement des structures et normes de sécurité en cours. Ils se sont rendu compte aussi de la nécessité d’un aumônier disposant du temps et des qualités nécessaires pour exercer un apostolat efficace. Le dimanche 19 mars, ils ont présidé à la liturgie dominicale à la chapelle et ont participé à la ferveur de l’assemblée qui s’y réunit. Ils ont échangé avec les membres de l’association St Arbogast qui gère la chapelle et rencontré les membres honoraires sma. Ils ont apprécié le soutien de toutes ces personnes, et les ont encouragées dans leur service et dans leurs efforts pour raffermir et rajeunir leur groupe. Ils n’ont pas manqué, aussi, de visiter « l’Espace Africain » et de suggérer quelques idées pour son aménagement et son rayonnement.

JPEG - 84.5 ko
Visite du Conseil Général au Zinswald.
Photo André N’Koy

La SMA au Zinswald

La visite de la communauté du Zinswald, en Moselle, a été particulièrement axée sur l’apostolat des confrères dans les communautés de paroisses environnantes, celle de Saint Vincent du Plan Incliné et celle de Saint Fridolin de la vallée de la Zorn, animées par deux confrères venant d’Afrique (Côte d’Ivoire et Togo). Participent aussi à cette animation les autres confrères semi-retraités résidant dans la maison. La réflexion a porté sur l’esprit missionnaire à susciter en ces différentes communautés, sur les manières de suivre les jeunes, et sur une meilleure utilisation de la maison sma. Une nouvelle communauté de paroisses devant être jointe à l’apostolat des confrères, le Supérieur et le vicaire général ont confirmé qu’un nouveau membre, venant du district sma d’Inde, rejoindra bientôt le Zinswald. L’évêque de Metz, Mgr Lagleize, s’est fait une joie d’accueillir les visiteurs à sa table, d’échanger avec eux et de leur dire son estime pour l’accueil et la vitalité de la maison du Zinswald au sud du diocèse et pour les services rendus par les confrères. Il apprécie particulièrement que les confrères travaillant en paroisse puissent résider en communauté et s’épauler réciproquement. De son côté, le Supérieur général a exprimé sa satisfaction pour la bonne entente avec le diocèse et pour la place réservée à la SMA.

JPEG - 133.2 ko
Visite du Conseil Général à Saint-Pierre.
Photo André N’Koy

La SMA à Saint-Pierre

Le Supérieur et le vicaire général ont pu se rendre compte de la diversité existant dans les maisons sma à Saint-Pierre, et des efforts de bonne entente entre les différents groupes : l’EPHAD qui accueille prioritairement des confrères sma, religieuses nda et autres prêtres et religieux, la maison Saint Pierre Claver qui reçoit des résidents en semi retraite, les confrères rendant service dans les communautés de paroisses environnantes, en particulier celle du Piémont et de la Plaine de Barr, dont l’administrateur est un missionnaire sma originaire du Bénin. Saint-Pierre, restant le lieu d’origine et de référence de la SMA en Alsace et dans l’Est de la France, a été l’occasion d’une grande célébration festive, le 23 mars, à laquelle tous les confrères étaient invités. Avant l’Eucharistie s’est d’abord tenue une rencontre communautaire, au cours de laquelle les visiteurs ont donné des nouvelles de toute la SMA à travers le monde, des orientations missionnaires actuelles, de la restructuration de la maison mère de Lyon, de la préparation qui commence déjà en vue de l’assemblée générale 2019.

La SMA à Strasbourg

La maison qui sert de siège à la SMA à Strasbourg n’a pas été oubliée. Y ont été évoqué les différents services de l’administration : l’économat, la revue Messager/Terre d’Afrique, l’accueil des confrères de passage et des prêtres étudiants d’Afrique, les archives, mais aussi la position des divers confrères en pastorale dans le département. Y eut lieu aussi une rencontre avec le vicaire épiscopal du Bas Rhin, Joseph Lachmann.

[1] Constitutions et Lois, 78, 1-3.

Publié le 3 juillet 2017 par Jean-Marie Guillaume