Zinswald : une journée riche en informations et échanges

Une rencontre riche en informations et en sujets de réflexion : telle a été la journée de clôture de l’assemblée générale 2016 du district SMA de Strasbourg qui s’est déroulée du 11 au 13 octobre à la Maison du Zinswald. Une dizaine de membres honoraires laïcs avaient rejoint, pour la journée finale de ces assises, la trentaine de membres canoniques du district participants, en plus des responsables de la maison de retraite de Saint-Pierre, du collège des Missions Africaines de Haguenau ainsi que des divers services du district à la Maison-siège de Strasbourg.

JPEG - 92.3 ko
Les Pères Antonio Porcellato et Justin Ketté
Photo André N’Koy

Après le mot de bienvenue du nouveau supérieur du district, le Père Justin Ketté, à toute l’assemblée et en particulier à Olivier Bady, directeur du collège St-Arbogast des Missions Africaines de Haguenau, à Rebel Abi Kenaan, directeur de l’EHPAD [1] de Saint-Pierre ainsi qu’aux membres honoraires, le Père Antonio Porcellato, vicaire général de la SMA à Rome, a présenté en dix points une liste d’informations, de thèmes de réflexion et de méditation, d’initiatives et d’actions pour pérenniser le « charisme » et assurer l’avenir de la Société des Missions Africaines.

JPEG - 122 ko
Assemblée du district SMA de Strasbourg. Octobre 2016
Photo André N’Koy

Il a annoncé la visite du Supérieur général Fachtna O’Driscoll en mars 2017 dans la province SMA de Lyon et le district de Strasbourg. Il a rappelé la tenue de sessions de formation permanente, dont une à Lyon en juillet dernier sur le thème « ponts et confluence » pour les confrères sma ordonnés depuis 30 à 40 ans (une autre y est prévue en 2017 sur les thèmes « contacts avec nos racines – expériences de vie sma internationale » pour ceux ordonnés depuis 20 à 30 ans) et une en Afrique, en juin-juillet dernier en Tanzanie, pour les confrères ordonnés depuis 10 à 15 ans (la prochaine aura lieu en 2017 en République Centrafricaine). Ces sessions sont appelées à devenir une « initiative permanente d’un pool d’instituts ».

Une « famille charismatique »
Dans la réalité de la « famille charismatique » que forme un institut religieux tel que la SMA, une rencontre des membres laïcs est programmée du 28 au 31 décembre 2016 dans la Maison italienne de Feriole, près de Padoue. « Il serait bien venu que des membres honoraires du district de Strasbourg se joignent aux participants polonais, lyonnais, philippins et autres déjà annoncés », a souhaité le Père Porcellato. La SMA concrétise ainsi le vœu du pape François dans une lettre en 2014, dont voici un extrait : « …Au-delà des personnes consacrées, je m’adresse aux laïcs qui, avec elles, partagent idéaux, esprit, mission. Certains instituts religieux ont une tradition ancienne à ce sujet, d’autres une expérience plus récente. De fait, autour de chaque famille religieuse, comme aussi des Sociétés de vie apostolique et même des instituts séculiers, est présente une famille plus grande, la ‘‘famille charismatique’’, qui comprend plusieurs instituts qui se reconnaissent dans le même charisme, et surtout des chrétiens laïcs qui se sentent appelés, dans leur propre condition laïque, à participer à la même réalité charismatique ». Le Généralat à Rome a d’ailleurs proclamé l’année à venir 2017 « année du charisme SMA », dont le déroulement, les diverses animations et manifestations ne sont pas encore précisés. Il importe d’interpeller notamment les jeunes pour les sensibiliser à la problématique et aux conditions de vivre le charisme missionnaire dans le contexte sociopolitique et sociétal actuel.

JPEG - 140.6 ko
Assemblée du district SMA de Strasbourg. Octobre 2016
Photo André N’Koy

Renforcer les relations SMA – NDA
Afin de renforcer les liens entre la SMA et sa branche féminine des sœurs NDA [2], sont programmées des rencontres pour « confronter les réalités passées à celles d’aujourd’hui ». Après une rencontre, en janvier 2016 au Ghana, des responsables des 11 pays où œuvrent les sœurs NDA, la commission SMA-NDA, constituée pour mener une réflexion sur l’actualisation du patrimoine spirituel commun aux deux institutions, a tenu un colloque ce novembre 2016 à Rome. Les deux douzaines de participants (dont les Pères Justin Ketté, Basile Soyoyé et Bernardin Kinnoumé Mahougnon du district SMA de Strasbourg) ont abordé et discuté plusieurs thèmes : la mission ad extra, particulièrement en Afrique ; le don de soi pour la mission ; la diversité de dons, de ministères, de fonctions entre membres SMA et NDA, mais une même mission avec le soutien de familles élargies, de bienfaiteurs, etc ; l’esprit de famille cultivé et promu au sein de la vie communautaire, de l’internationalité et à travers la simplicité de vie et l’humilité ; enfin la promotion de l’Église, du clergé local, de la dignité humaine…

Après avoir précisé que 246 séminaristes suivent actuellement une formation initiale dans les différents districts en formation en Afrique, dont 35 à Calavi au Bénin, le Père Porcellato a annoncé que la SMA vient d’ouvrir sur le Net une page web « SMANETFAMILY » réservée aux membres de la Société et utile pour les élections, les consultations et la formation. Pour les élections dans le district, le Conseil général a adopté certains critères pour le recueil des voix actives et passives. Conformément aux constitutions de l’institut qui prévoient des élections générales tous les six ans, la prochaine assemblée générale de la SMA aura lieu en 2019 à Rome. Une commission planchera sur une modification ou réforme structurelle de la SMA.

Le district de Strasbourg, « atelier de discernement »
Pour terminer, le Père Antonio Porcellato a eu la satisfaction de pouvoir donner en exemple le district de Strasbourg comme « atelier de discernement pour la SMA en Europe. C’est l’entité qui a inauguré la présence de membres issus des DF [3] et qui, la première, teste et s’efforce de relever sur le terrain les nombreux défis de la nouvelle évangélisation ». Et de poser les conditions du discernement : la centralité du charisme missionnaire ad gentes ; la centralité de l’Afrique ; l’importance des questions économiques ; l’acceptation de certains changements indispensables ; le dialogue franc, ouvert et patient ; l’accueil réciproque…

Concernant plus particulièrement le district de Strasbourg, l’intervenant a proposé une meilleure coordination des diverses activités, une interconnexion et interaction renforcée des divers services pour une gestion rationnelle et efficace des différentes structures du district. « N’ayons pas de crainte pour l’avenir, car nous sommes en train de travailler ensemble ! », a-t-il conclu plein, d’optimisme et de confiance.

JPEG - 94.8 ko
La nouvelle équipe dirigeante du district de Strasbourg
De g. à dr. : les Pères Jean-Marie Guillaumen Justin Ketté et Justin Inandjo
Photo André N’Koy

EHPAD de Saint-Pierre : partenariats et projets
Second intervenant, le directeur de l’EHPAD de Saint-Pierre, Rebel Abi Kenaan, a présenté le nouveau site internet de l’établissement qui a une capacité d’accueil totale de 48 lits actuellement occupés à 98%. La durée moyenne du séjour des résidents (dont l’âge moyen est 86,7 ans !) est de 5,8 ans. L’EHPAD de Saint-Pierre, dont la SMA est à l’origine de l’ouverture dans les années 1970, jouit d’une « bonne réputation dans le secteur ». Il a noué « des partenariats divers aux alentours » et pratique des tarifs parmi les plus bas pour ce genre de maison de retraite. Le directeur a annoncé un ambitieux programme de travaux de mise à niveau de certains passages dans le bâtiment historique du « château » afin d’améliorer l’accessibilité des lieux pour les résidents les plus handicapés, ainsi que d’extension de la capacité d’accueil par la construction d’un bâtiment adjacent. Ces chantiers ne devraient être menés à terme que d’ici cinq à six ans, selon les possibilités de financement.

Collège des Missions : « Fraternité » et travaux « sécurité »
Olivier Bady, le nouveau directeur, depuis la rentrée 2015, du collège des Missions Africaines de Haguenau [4], a notamment souligné la « dimension sportive » de l’établissement qui fait fonctionner depuis de nombreuses années diverses sections sport-études (football, basket-ball, tennis de table…), amenant bien des jeunes vers le haut niveau sportif. Le collège a par ailleurs ouvert des classes bilingues et de langues classiques. Il accueille les jeunes issus de toutes les couches socio-professionnelles, dans la diversité de leurs talents, sans distinction d’origines ni de religion. « La fraternité » est le thème central du projet pédagogique de l’établissement pour l’année scolaire 2016-17, dans le but de « diminuer les inégalités et promouvoir les différences ».

Le directeur du collège a ensuite abordé le problème crucial de la maintenance et de la mise aux normes de sécurité des bâtiments historiques de l’établissement, après le verdict relativement sévère prononcé par la commission de sécurité lors de sa visite au cours de l’été dernier. D’importants et coûteux travaux devront être réalisés à cette fin dans les trois ans à venir. Tout en « continuant à investir dans le domaine pédagogique et éducatif », notamment avec la réalisation d’un « espace sportif pour l’hiver ». Jugeant « le projet établi voici deux ans trop ambitieux et coûteux », Olivier Bady privilégierait un outil multisports plus modeste et bien moins onéreux.

Haguenau : repas patronal le 4 décembre
Le président de l’Association St-Arbogast des Missions Africaines de Haguenau a, de son côté, brièvement retracé l’historique de cette association fondée au mitan des années 1980 sous le nom « Les amis de la chapelle » par une poignée d’amis des Missions et fidèles de la chapelle sous l’impulsion du défunt père Charles Lotz, alors responsable du sanctuaire dédié, comme la SMA, à l’Immaculée Conception et qui vient de fêter son centenaire. Conformément à ses statuts, cette association s’est donné comme triple mission l’entretien de la chapelle, le soutien des œuvres missionnaires de la SMA et la contribution au renforcement du lien social entre les habitants du quartier des Missions Africaines à Haguenau. Depuis trente ans, elle a été le maître d’œuvre de nombreux travaux de réhabilitation et de rénovation de l’édifice cultuel, sans parler des tâches courantes d’entretien et de nettoyage. Pour contribuer au financement de tous ces travaux, l’association organise un repas annuel à l’occasion de la fête patronale. Le prochain aura lieu le dimanche 4 décembre 2016, dans la cantine scolaire du collège des Missions Africaines.

Dernière intervenante, Valérie Bisson a décliné ses activités à la maison-siège du district à Strasbourg, où elle assure de multiples fonctions : tâches administratives, communication interne et externe, bibliothécaire, archiviste...

Ce temps d’informations et d’échanges a été suivi de l’incontournable célébration eucharistique présidée par le supérieur de district Justin Ketté dans la chapelle judicieusement rénovée voici deux ans, et la rencontre a été clôturée par un succulent repas de midi préparé avec soin et servi avec la diligence habituelle par l’équipe de cuisine bien rodée et fidèle au Père Lucien Derr, responsable et économe de la Maison du Zinswald.

[1] Établissement pour l’hébergement de personnes âgées dépendantes.

[2] Notre-Dame des Apôtres

[3] Districts en formation.

[4] Le collège accueille aujourd’hui quelque 600 élèves du CM1 jusqu’en 3e, compte 42 enseignants et 20 employés et fournit chaque jour 700 repas.

Publié le 22 novembre 2016 par Etienne Weibel