Bandeau
Société des Missions Africaines de Strasbourg
Slogan du site

La Société des Missions Africaines (SMA) est une communauté de missionnaires catholiques venant des cinq continents. Elle est présente en Afrique depuis 150 ans.

La SMA mène diverses actions en faveur de la santé, de la condition féminine et de l’éducation.

logo article ou rubrique
Frère Antoine BRUNGARD (1939 – 2019)
Article mis en ligne le 1er juillet 2019
dernière modification le 3 juillet 2019

par Jacques Noirot

Le Frère Antoine BRUNGARD nous a quittés pour rejoindre le Père le 13 avril 2019, à l’âge de 79 ans. L’eucharistie d’adieu fut célébrée le 17 avril en la chapelle des Missions Africaines de Saint-Pierre et suivie de l’inhumation dans le cimetière de la communauté. C’est le Père Jacques NOIROT qui a donné l’homélie dont voici quelques extraits.

Frère Antoine Brungard
Photo SMA Strasbourg

Le Frère Antoine était un personnage atypique et surprenant, à l’image de Job, mais un homme de foi, aimant la belle liturgie et participer aux offices. Antoine est né le 11 novembre 1939 à Pfetterhouse (Haut-Rhin), dans le Diocèse de Strasbourg, au foyer de Lucien et Anna, dans une fratrie de 8 enfants, 6 filles et 2 garçons. Son frère Joseph est décédé depuis de nombreuses années. Le frère de la maman, le Père Théodore Fellmann, était missionnaire aux Missions Africaines. Il eut une grande influence sur le petit Antoine, d’où sa vocation missionnaire. Il était normal à l’époque qu’il y ait une religieuse et un prêtre dans les familles nombreuses ; Antoine a une sœur dans la congrégation de la Providence de Ribeauvillé, Sr Marie-Annette.

Dans la famille Brungard, on a la foi et on prie beaucoup. Quatre jours après sa naissance, le petit Antoine est baptisé, selon la coutume de l’époque ; il ne fallait pas attendre. Après l’école au village, Antoine entre au petit séminaire de Saint-Pierre en 1952, puis il ira au collège des Missions Africaines de Haguenau. Les études classiques ne semblent pas l’enthousiasmer, aussi est-il orienté vers Vigneulles, à côté de Metz, où sont formés les frères des Missions Africaines. Avec feu le Frère Jean-Paul Baumann, Antoine suit aussi une formation chez les Frères de Matzenheim, l’un comme menuisier charpentier et l’autre comme serrurier. C’est à l’issue de cette année de formation qu’il fera le serment temporaire, le 19 mars 1956.

L’expédition de Terre d’Afrique
Photo SMA Strasbourg

De 1960 à 1962, Antoine fait son service militaire en Algérie, où il travaille dans l’administration. Il faisait partie de l’Amicale des Anciens Combattants de Saint-Pierre et ses camarades sont venus aujourd’hui l’honorer avec le drapeau. Qu’ils en soient remerciés. A son retour, Antoine prononce son serment perpétuel le 28 décembre 1963. Il attend une affectation pour l’Afrique afin de réaliser son rêve, mais on lui demande de faire connaître la SMA par la diffusion de la presse. Il va sillonner le Haut-Rhin comme diffuseur de notre revue Terre d’Afrique Messager et de notre calendrier, à la recherche de nouveaux abonnés et de nouveaux « zélateurs ». Il était VRP des Missions Africaines !

Jusqu’en 1993, il prenait pension chez les Pères Rédemptoristes de Riedisheim. Il est ensuite accueilli au presbytère de Lutterbach, remplaçant le Père Henri Schneider sma. Outre ses fonctions pour les Missions Africaines, Antoine participe à la pastorale de la paroisse en secondant les prêtres qui en ont la charge, l’abbé Pierre Haag puis l’abbé Robert Bonan. C’est une période très active dont il a toujours parlé avec beaucoup de cœur. Tout les deux mois, il se retrouvait à Saint-Pierre avec les autres diffuseurs de notre presse missionnaire, le Frère Albert Weber pour le Bas-Rhin et le Frère René Wacht pour la Moselle, mais aussi pour l’expédition de Terre d’Afrique Messager. Il participait aussi activement à l’organisation de la kermesse. Son rêve d’Afrique se concrétisera par un voyage de quelques mois au Togo et en Côte d’Ivoire. Il en gardait un excellent souvenir car, lorsqu’il en parlait, on avait l’impression qu’il y avait vécu longuement. Parallèlement à ses occupations, Antoine fut toujours très proches des malades. Avec le Rosaire, il les accompagnait chaque année dans leur pèlerinage à Lourdes et s’occupait d’eux durant le voyage en train.

A la kermesse de Saint-Pierre
Photo SMA Strasbourg

A partir de 2013, son pied-à-terre devint notre maison de Saint-Pierre. Sa santé s’est lentement détériorée, les hospitalisations se firent plus fréquentes et il passa quelques semaines au Diaconat de Colmar, institution mieux adaptée à son étant de santé. C’est là qu’il s’est endormi paisiblement dans les bras de son neveu Gérard, qui s’est beaucoup occupé de lui ces derniers mois.

Que retenir de cette vie bien remplie ? Nous retiendrons sa fidélité et l’assiduité à la tâche confiée. Comme le bon serviteur, Frère Antoine a servi la Société des Missions Africaines afin que d’autres puissent partir pour l’Afrique y porter la Bonne Nouvelle de l’Évangile. Ce fut un travail de l’ombre, mais combien important pour le rayonnement des Missions Africaines ! Antoine était un homme de foi, aimant prier et chanter. Chaque fois qu’il repartait à l’hôpital, il ne fallait surtout pas oublier son chapelet ni son Prions en Église, avec les médicaments et les vêtements. Sa dévotion à Marie était très grande. Chaque année, il se rendait à Lourdes ; il s’était encore inscrit pour le pèlerinage d’octobre dernier mais il n’a pas pu y participer. Il a également fréquenté bien d’autres pèlerinages dédiés à la Vierge.

Seigneur, nous te confions notre Frère Antoine. Accorde-lui la récompense que tu réserves à tes bons et fidèles serviteurs. Amen.

L’adieu de Terre d’Afrique

L’expédition de Terre d’Afrique
Photo SMA Strasbourg

Cher Antoine,

En avons-nous fait du chemin ensemble ! A chaque envoi d’un numéro de Terre d’Afrique, et encore pour l’expédition de la lettre de Noël des Missions Africaines, nous nous retrouvions tous à Saint-Pierre. Il fallait mettre sous pli, répartir selon les exigences de la poste, mettre en sac… Sans ton aide, qu’aurions-nous pu faire ? Le travail avançait bien. Nous étions toujours sûrs de passer de bons moments en agréable compagnie. Pour cela aussi, ton amitié nous manque. Et voilà que tu es allé rejoindre Suzanne Alt, Marthe Klinger, Fernand Brem et les Frères Jean-Paul et Albert, qui nous ont quittés il y a quelque temps déjà. Vous tous, qui avez été nos compagnons pendant tant d’années, nous ne vous oublions pas. Soyez en paix, auprès du Seigneur qui nous avait réunis.

L’équipe de Terre d’Afrique Messager

L’équipe de Terre d’Afrique
De gauche à droite : Hubert Haensler, Fernand Brem, Hélène Walter, Marc Heilig, Frère Jean-Paul Baumann, Suzanne Alt, Charles Kastner, Fernand Furst, Marthe Klinger, Frère Antoine Brungard.
Photo SMA Strasbourg
qrcode:https://missionsafricaines.org/Frere-Antoine-BRUNGARD-1939-2019



pucePlan du site puceContact puce RSS

2001-2019 © Société des Missions Africaines de Strasbourg - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.14
Hébergeur : SpipFactory