Chaque instant en ta maison
Article mis en ligne le 21 août 2015
dernière modification le 26 juillet 2020

par Gaby Euvrard

Chaque instant
en ta maison
une étincelle
d’horizon,
une parcelle
de ta vision
qui m’appelle si fort
et que j’appelle
à chaque instant
encore.

Que le cierge qui meurt
soit ma lumière
comme la Pâque
a été un feu
de Pentecôte.

Vitrail de la cathédrale de St-Dié-des-Vosges

Que cette lumière
soit un feu
pour mon cœur,
la mort de mes orgueils
et la Pentecôte
de ma Pâque.

Que ce cierge d’abeille
soit ma mort
pour le dernier réveil
à ta Pâque.

Message au vent.