Ensemble osons la mission

Chaque année, l’Église dédie la troisième semaine d’octobre à la mission universelle. La semaine se termine par la célébration du dimanche missionnaire qui tombe cette année le 22 octobre, jour de la fête de Saint Jean Paul II. Tous les chrétiens sont invités à s’unir dans la prière pour la mission et apporter aussi leur contribution financière pour les œuvres missionnaires, témoignant ainsi de leur fraternité envers nos frères et sœurs de tous les continents.
Á l’occasion de cette journée missionnaire, le Pape François, le 4 juin, fête de la Pentecôte, a publié un message intitulé « La mission au cœur de la foi chrétienne ». Faisant écho à ce message, les Œuvres Pontificales Missionnaires (O.P.M.) de France proposent comme thème de méditation « Ensemble osons la mission ! » La réflexion proposée ici reprend les idées principales du Pape François.

Un approfondissement continuel de l’Évangile

La mission est fondée sur l’Évangile, qui est Bonne Nouvelle et qui est toujours à redécouvrir. Il s’agit d’une nouvelle, donc de quelque chose toujours nouveau. C’est une nouvelle qui est bonne, qui procure une joie, qui est à annoncer. Elle nous met en contact avec Jésus, vivant ressuscité qui, en communiquant son Esprit, devient Chemin, Vérité et Vie, nous libère de notre égoïsme et nous pousse vers nos frères autour de nous. « Sa résurrection n’est pas un fait relevant du passé ; elle a une force de vie qui a pénétré le monde. Là où tout semble être mort, de partout, les germes de la résurrection réapparaissent. C’est une force sans égale [1]. »

La mission est toujours d’actualité, elle est ouverture aux autres, témoignage de foi en une personne vivante, Jésus-Christ, qui donne sens à nos vies parce qu’il est porteur de l’amour de Dieu Père et de sa miséricorde envers tous les humains. « La Journée missionnaire mondiale nous rassemble autour de la personne de Jésus, le premier et le plus grand évangélisateur qui, continuellement, nous envoie annoncer l’Évangile de l’amour de Dieu le Père dans la force de l’Esprit Saint. Cette Journée nous invite à réfléchir à nouveau sur la mission au cœur de la foi chrétienne. En effet, l’Église est missionnaire par nature [2]. »

JPEG - 137.9 ko
Affiche de la semaine missionnaire 2017
Photo Stefano Rellandini/Reuters

La joie de l’Évangile nous fait oser et bouger

L’Évangile, que nous revisitons, est en nous source de vie, il nous fait oser, nous fait bouger, nous met en marche. Le Pape François invite sans arrêt les chrétiens à sortir, à témoigner de la vie, à avancer vers une terre plus belle, une alliance plus approfondie avec Dieu, avec la nature, avec nos frères et sœurs qui ont besoin d’espérance et d’amour, à dire que Dieu est Père et miséricorde. Il s’agit de « sortir de son propre confort et d’avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’Évangile [3] ». La mission de l’Église, dont nous sommes membres, « n’est donc pas la diffusion d’une idéologie religieuse et pas même la proposition d’une éthique sublime… C’est Jésus Christ qui continue à évangéliser et à agir… Par l’intermédiaire de la proclamation de l’Évangile, Jésus devient toujours à nouveau notre contemporain, afin que ceux qui l’accueillent avec foi et amour fassent l’expérience de la force transformatrice de son Esprit de Ressuscité qui féconde l’être humain et la Création comme le fait la pluie avec la terre [4]. »

L’Évangile est nécessaire à l’avancée du monde. « Le monde a essentiellement besoin de l’Évangile de Jésus Christ. » La communauté chrétienne, l’Église, continue l’œuvre du Christ, elle apporte consolation guérison, espérance. Il y a beaucoup de gestes d’amour et de partage à travers le monde. « Nous pouvons également penser aux nombreux, aux innombrables témoignages de la manière dont l’Évangile aide à surmonter les fermetures, les conflits, le racisme, le tribalisme en promouvant partout et entre tous la réconciliation, la fraternité et le partage [5]. »

Les jeunes, espérance de la mission

Le Pape François, comme souvent, redit sa confiance aux jeunes d’aujourd’hui à qui il attribue le titre d’« espérance de la mission ». L’affiche des O.P.M. pour le dimanche de la mission donne la belle image du Pape, marchant dans la joie avec un groupe de jeunes représentant tous les continents. François, à l’occasion du dimanche missionnaire, redit aux jeunes de ne pas manquer la convocation qu’il leur offre d’apporter leur enthousiasme et leur créativité en vue de la prochaine Assemblée générale ordinaire du Synode des Évêques. Celle-ci se tiendra en 2018 sur le thème « Les jeunes, la foi, le discernement des vocations ». Il s’agit là d’une « occasion providentielle pour impliquer les jeunes dans la responsabilité missionnaire commune qui a besoin de leur riche imagination et de leur créativité… La personne de Jésus et la Bonne Nouvelle qu’il proclame continuent à fasciner de nombreux jeunes. Ils cherchent des parcours au travers desquels mettre en œuvre le courage et les élans du cœur au service de l’humanité. Nombreux sont les jeunes qui offrent leur aide solidaire face aux maux du monde et entreprennent différentes formes de militance et de volontariat… Qu’il est beau que les jeunes soient pèlerins de la foi, heureux de porter Jésus dans chaque rue, sur chaque place, dans chaque coin de la terre ! [6] »

Marie, mère de l’évangélisation

Finalement, François conclut son message en se référant à la Vierge Marie, mère de l’évangélisation, « qui accueillit le Verbe de vie dans la profondeur de son humble foi. Qu’elle nous aide à dire notre oui dans l’urgence de faire résonner la Bonne Nouvelle de Jésus à notre époque. Qu’elle nous obtienne une nouvelle ardeur de ressuscités pour porter à tous l’Évangile de la vie qui remporte la victoire sur la mort ; qu’elle intercède pour nous afin que nous puissions acquérir la sainte audace de rechercher de nouvelles routes pour que parvienne à tous le salut [7]. »

[1] François, « La mission au cœur de la foi chrétienne », n°3, citation de l’Exhortation Apostolique, La joie de l’Évangile, n. 276.

[2] Idem, Introduction.

[3] Idem avec une citation de l’Exhortation Apostolique, La joie de l’Évangile, n°20.

[4] Idem, n°3.

[5] Idem, n° 5.

[6] Idem n°9, citation de la « Joie de l’Évangile », n° 106.

[7] Idem, n°11.

Publié le 4 octobre 2017 par Jean-Marie Guillaume