Jubilaires 2017

La fête des jubilaires a été célébrée au Zinswald en conclusion de la retraite annuelle animée avec beaucoup de foi et d’optimisme par le Père Joseph Penrad, prêtre du diocèse de Metz, sur le thème « Disciples à la manière de Saint Pierre », le 23 juin 2017.

JPEG - 144.3 ko
La fête des Jubilaires au Zinswald (Moselle)
Photo André N’Koy

Deux confrères, célébrant leur 50 ans de sacerdoce étaient présents. André Dennefeld a présidé l’Eucharistie ; Bernard Bardouillet a assuré l’homélie dans laquelle il a rappelé les premiers pas de son sacerdoce et exprimé sa joie pour le chemin parcouru parsemé de grâces, de rencontres, de témoignages, de bonheur comme de difficultés.

JPEG - 102 ko
Souvenir des Jubilés 2017
de gauche à droite : les Pères Justin Kette, André Dennefeld, Bernard Bardouillet et Jean-Marie Guillaume Photo André N’Koy

André DENNEFELD a été ordonné prêtre par Mgr Lingenheim, le 30 avril 1967, dans son village de Zellwiller (Bas-Rhin). Il a œuvré pendant 25 ans en Côte d’Ivoire principalement dans le diocèse de Korhogo. Très disponible pour remplacer des confrères absents pour un long congé ou changeant de poste, il a servi dans un bon nombre de missions en pays Senoufo : Kouto, Togoniéré, Boundiali, Sinématiali, Dikodougou, la cathédrale de Korhogo, Odiénné. Il a aussi connu la capitale, Abidjan, pour un recyclage à l’I.S.C.R. [1] durant l’année scolaire 1972-1973, et pendant six ans comme économe au moyen séminaire de Yopougon.

Revenu de Côte d’Ivoire en 1993, il a été retenu à la communauté sma du Zinswald, encore comme économe ; il desservait en même temps la paroisse voisine de Saint-Louis. De 1996 à 2016, il a été aumônier au groupe hospitalier St Vincent de Paul à Strasbourg, à la clinique Ste Barbe. Il habite actuellement à la résidence Saint Pierre Claver située près de l’Éphad des Missions Africaines à Saint-Pierre, prêtant main forte à la communauté de paroisses « Aux portes du Bruch » qui inclut Zellwiller. Ses salutations sont souvent ponctuées par un joyeux « Alleluia ! ». Il est passionné par le Racing de Strasbourg et ne rate pas une occasion de « taper la belotte ».

JPEG - 185.9 ko
Les Pères André Dennefeld et Bernard Bardouillet
Photo André N’Koy

Bernard BARDOUILLET a été ordonné prêtre par Mgr Strebler dans son village de Thervay (Jura), le 15 avril 1967. Après une année pastorale en France, il a été envoyé au Togo où il est encore aujourd’hui. Il a d’abord exercé son ministère en diverses missions dans le diocèse d’Atakpamé : Atakpamé, Anié, Tomégbé, Notsé. Il a servi ensuite au siège de ce qu’on appelait la « Fondation SMA Afrique » à Lomé-Klikamé, comme secrétaire et économe de la maison et coopérateur à la paroisse voisine de Klikamé.

Depuis 2003, il est au Centre Renaissance à Yao Kopé, près de Sokodé, en vue de la réinsertion d’ex-prisonniers récidivistes. Il y est comme animateur spirituel et superviseur des finances. Avec les chrétiens du village, il a construit une église en dehors du Centre Renaissance et établi les rouages d’une communauté paroissiale. Il est très à l’aise avec plusieurs langues locales, comme l’Ewé ou le Kabyè.

Un troisième confrère, Ernest KLUR, qui n’était pas présent au Zinswald, célèbre aussi cette année ses 50 ans de sacerdoce. Il a été ordonné prêtre par Mgr Strebler à Saint-Pierre, le 6 janvier 1967. Après une année de pastorale en Moselle, il est parti au Togo, à Yadé (diocèse de Sokodé), où il est resté jusqu’en 1997. Il a été retenu pour quelques années à l’animation missionnaire dans l’Est de la France, en résidence au Zinswald. Il s’est senti interpellé par la communauté des Béatitudes, qu’il a fréquentée pendant une dizaine d’années, ce qui l’a amené à passer sept ans au Congo-Brazzaville. En l’an 2000, il est revenu à la SMA. Depuis ce temps, il est en Côte d’Ivoire. Il a servi dans le diocèse de Katiola, à Fronan, et dans le diocèse d’Odienné, au complexe sucrier de Koro et à la mission de Tiémé. En 2012, il a accepté de fonder une nouvelle mission pour la SMA, dans la périphérie de Daloa, où il établit les structures d’une nouvelle paroisse dédiée à Ste Rita. Après avoir construit le presbytère, auquel il a accolé un bel auvent servant de chapelle provisoire, il a ouvert une école maternelle et a commencé la construction de l’église. Il a célébré son jubilé d’or avec les confrères de Côte d’Ivoire, le mercredi de Pâques 19 avril.

JPEG - 221.1 ko
Célébration des jubilés SMA à la maison régionale d’Abidjan, le mercredi de Pâques 19 avril 2017
Le célébrant, Mgr Alexis Touably Youlo, évêque d’Agboville et président de la conférence épiscopale, entre les deux jubilaires : le Père Ernest Klur, du District de Strasbourg, à gauche et le Père Francis Athimon, de la Province de Lyon, à droite. Photo Ernest Klur

De la même promotion 1967, il y avait Rolph ROTH. Il a été missionnaire au Nord-Est de la Côte d’Ivoire, à Bouna. Il a longtemps servi à Haguenau comme professeur et directeur du collège des Missions Africaines et a été ensuite au service du diocèse de Strasbourg. Il est décédé dans la paroisse qu’il desservait, à Ingersheim (Bas-Rhin), il y a 10 ans, le 12 décembre 2007.

Lors de notre célébration, nous avons apporté aussi l’action de grâce de deux confrères vivant à l’Ephad des Missions Africaines de Saint-Pierre, qui célèbrent cette année leurs 70 ans de vie missionnaire.

Le Père Jean-Baptiste FOLMER a été ordonné prêtre le 24 février 1947. Son ministère se déroule en trois temps :
- d’abord celui du professorat pendant 32 ans : quatre ans au collège Saint-Joseph de Lomé, et ensuite à Haguenau ;
- la deuxième période a duré 20 ans, de 1980 à l’an 2000, administrateur des paroisses de Kappelkinger et Hazembourg (Moselle) ;
- la troisième période est celle de la retraite, d’abord au Zinswald où il a été très actif dans l’aménagement de la propriété, et depuis 2008 à Saint-Pierre.

Le Frère Lucien MATTHIEU célèbre ses 70 ans d’engagement missionnaire. Il a émis son premier serment le 21 novembre 1947. Après 17 ans de service dans les diverses maisons de la province de Lyon, il est parti au Zaïre-Congo Kinshasa (Kinbongo et Kahemba), où il s’est adonné à la catéchèse et au soin des troupeaux. Revenu en Europe en 1986, il a travaillé à la procure sma de Bruxelles et ensuite comme économe à la maison sma de la Rue Crillon, à Paris. Depuis 2006, il est à Saint-Pierre, officiellement retraité mais, à 89 ans, homme à tout faire, toujours actif, autant à l’orgue que dans les jardinets environnant la maison que dans l’accompagnement des personnes en fauteuil roulant dans leur déplacement à l’intérieur de l’établissement.

Nous rendons grâce pour ces nombreuses années de service, de bénédiction, de joie, d’offrande et de partage.

[1] Institut Supérieur de Culture Religieuse.

Publié le 4 octobre 2017 par Jean-Marie Guillaume